Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

12e Concours du Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny AOP

Un concours initié par la Coopérative Isigny Sainte-Mère dont le gagnant est David Miguel Nunes Rocha, du campus de Bobigny.

L’école de Boulangerie et Pâtisserie de Paris a accueilli, le 24 mai dernier, la finale nationale du 12e Concours du Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny AOP Initié par la Coopérative Isigny Sainte-Mère, en partenariat avec l’Association Nationale des Professeurs de Boulangerie (AAINB), ce concours, qui est devenu un rendez-vous annuel incontournable en la matière, repose sur 3 valeurs fondatrices : la transmission du savoir-faire aux jeunes générations, l’importance de l’excellence des matières premières et le partage, l’échange entre les jeunes, les formateurs et les professionnels.

A l’issue de plusieurs mois de sélection régionales à travers toute la France (neuf régions présentaient chacune deux candidats), 18 apprentis boulangers de France ont concourru pour le titre de Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny AOP Pour cela, ils ont travaillé, dans une ambiance chaleureuse aux douces odeurs de croissant, les atouts du beurre de tourage afin de présenter des croissants répondant à un cahier des charges précis : forme et régularité, couleur et feuilletage, texture de la mie et saveur.

Cette année, les candidats devaient également présenter un croissant garni.

Le Palmarès

Composé des 3 gagnants de la Coupe de France de la Boulangerie, Damien Dedun, Valentin Levrard et Maximilien Tetard, le jury a jugé le niveau technique des participants, leur capacité à travailler et exploiter les atouts du beurre AOP d’Isigny Sainte-Mère, ainsi que la qualité gustative et la présentation des croissants.

Après délibérations, le titre de Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny AOP a été attribué à David Miguel Nunes Rocha, du campus de Bobigny (région Paris Ile-de-France). Pour sa part, Mael Blaise du lycée professionnel Louis Guillou Rennes (sélection Bretagne – Pays de la Loire) se classe second, Mathéo Chastel du CFA Livron (sélection Rhône-Alpes) troisième, Elliot Carlier de l’URMA de Caudry (sélection Nord-Pas-de-Calais – Picardie), quatrième et Antoine Robert de l’URMA de Caudry (sélection Nord-Pas-de-Calais – Picardie) cinquième. â¨

Le jury a salué les professionalisme de l’ensemble de finalistes, soulignant qu’ils pouvaient tous être fiers de s’être hissés à ce niveau dans la compétition, et les a vivement encouragé à poursuivre dans cette voie.

Un croissant revisité très créatif

L’imagination des candidats a été mise à contribution pour créer des croissants garnis avec pour seule contrainte l’obligation d’utiliser du chocolat. Le « Calissant », rencontre entre un croissant et un calisson à base d’amande, orange, blanc d’œuf et chocolat, le « Tourbillon », croissant à la nougatine et au chocolat, ou encore le « Choc’nanas » comportant, outre du chocolat, une compotée d’ananas et du sirop aux 5 épices… les propositions des participants ont fait preuve d’une grande créativité. Finalement, c’est Mathéo Chastel, également 3e du concours du Meilleur Croissant, qui a décroché le prix du croissant garni pour son croissant chocolat noisette framboise.