Les Nouvelles de la Boulangerie

21 Septembre à Paris : finale de la 37e édition « Un des Meilleurs Apprentis de France » – Boulangerie (MAF)

Le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » existe depuis 1985 aux niveaux départemental et régional, c’est en 2001 que cette compétition s’élève au niveau national. Il est ouvert aux jeunes de moins de 21 ans en formation initiale sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage. Le MAF Boulangerie est coorganisé par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France et la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française. Les lauréats doivent réaliser plusieurs produits de boulangerie : pains de tradition française, pain de campagne, viennoiserie, brioche et une pièce de décor sur un thème propre à chaque édition. Une compétition qui permet à ces jeunes prodiges en formation de montrer l’étendue de leur savoir-faire.
L’épreuve finale du concours se déroulera le 21 septembre prochain à l’EBP (École française de Boulangerie) basée à Paris. Créé en 1929, l’école accueille 250 apprentis, 130 adultes en reconversion et 500 stagiaires par an dans ses locaux classés monuments historiques à Paris dans le quartier de Bercy. Elle transmet l’excellence de son enseignement, le savoir-faire de ses formateurs et la passion du métier de boulanger-pâtissier à un public de jeunes apprentis et d’adultes en reconversion professionnelle. Tournée vers l’international, elle initie chaque année près de 400 élèves étrangers à la panification et à la pâtisserie française.
Le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » connaît une croissance assez exceptionnelle sur l’ensemble du territoire national puisque plus de 6 000 candidats s’inscrivent chaque année dans plus de 90 métiers. Il s’adresse aux jeunes âgés de moins de 21 ans, en formation initiale (CAP, BEP et Bac Pro), provenant d’établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage.
Ce concours, en trois étapes : départementales, régionales puis nationales est une source de motivation qui permet aux candidats de développer le goût du travail bien fait, d’affirmer leur personnalité, leur passion, leur esprit d’initiative, de développer leurs compétences et est un véritable passeport pour l’emploi !
Pour cette édition, plus de 20 candidats, dont quatre jeunes filles, venus de toute la France se doivent de réaliser, en 8 heures, des pains de tradition française, un pain de campagne de 2 formes différentes, une pâte levée feuilletée afin de réaliser différentes viennoiseries, une pâte à brioche et une pièce de décor sur le thème du cinéma. Le responsable métier de cette épreuve est Joël Defives, Meilleur Ouvrier de France Boulangerie 2004.
Vous pourrez suivre le portrait des candidats sur les pages Facebook de la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France et la Confédération nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française. « J’ai décidé de participer au concours des MAF car il m’a permis de découvrir le travail acharné pour viser l’excellence », déclare l’un des candidats, Nicolas Callejon. Et de conclure : « Cette expérience m’apportera que du positif et l’envie de participer à d’autres concours de boulanger ».
La proclamation des résultats aura lieu le 21 septembre en présence de Jean-François Girardin, président de la SNMOF et de Dominique Anract, président de la CNBPF qui rappelle : « Les concours sont l’expression concrète du talent, de la créativité et du professionnalisme de nos artisans et futurs artisans.
D’épreuves en épreuves, de sélections en sélections, les lauréats gravissent les échelons et obtiennent des titres qui leur confèrent une reconnaissance dans la profession mais aussi auprès des consommateurs.
L’excellence est au rendez-vous avec des moments forts en émotions et en rencontres entre passionnés
du métier et amateurs de bons produits boulangers. »

© Frédéric Vielcanet