Les Nouvelles de la Boulangerie

À propos de la cigarette électronique

Comme chacun le sait, il est interdit de fumer dans les boulangeries-pâtisseries pour des raisons d’hygiène et de santé publique. Cela a fait l’objet d’un précédent article (Les Nouvelles de la Boulangerie-Pâtisserie n°831 du 1/09/2012). Mais qu’en est-il de la cigarette électronique ?

Comme l’indique un récent article de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) publié dans la revue « Références en santé au travail », l’employeur eu égard à son obligation de sécurité de résultat se doit de protéger tous ses salariés d’une éventuelle exposition « passive » à cette cigarette électronique qui, compte tenu des impuretés qu’elle contient et des composés volatiles et des particules libérés dans l’atmosphère lors de sa combustion, est susceptible d’être préjudiciable pour la santé.

En effet, une cigarette électronique s’apparente à une cigarette classique. Elle est dotée d’une résistance qui permet de chauffer un liquide destiné à être inhalé sous forme de vapeur par l’utilisateur.

Ce liquide est généralement composé de propylène-glycol ou de glycérol, d’arômes et/ou de nicotine.

Bien que cette cigarette électronique apparaisse moins toxique qu’une cigarette classique, il ne peut être conclu, à l’heure actuelle, à l’absence de risque pour l’entourage de ce fumeur.

L’article L3511-1 du Code de la santé publique précise que « sont considérés comme produits du tabac les produits destinés à être fumés, prisés, mâchés ou sucés dès lors qu’ils sont, même partiellement, constitués de tabac, ainsi que les produits destinés à être fumés, même s’ils ne contiennent pas de tabac, à la seule exclusion des produits qui sont destinés à usage médicamenteux ».

Or en 2011, l’AFSSAPS (Agence de Sécurité du Médicament et des produits de santé) a indiqué qu’aucune cigarette électronique ne répondait à la réglementation du médicament.

Aussi, est-il logique de considérer que les cigarettes électroniques qu’elles contiennent ou non de la nicotine tombent sous le coup de l’interdiction de fumer.