Les Nouvelles de la Boulangerie

Arrêter de ronfler, c’est possible !

Un Français sur deux ronfle… Et à partir de 50 ans, les femmes sont à égalité avec les hommes. Cela ne vous concerne évidemment pas directement. C’est toujours l’autre qui ronfle et qui vous réveille. Le ronflement nuit gravement, si ce n’est à la santé, du moins à l’équilibre de votre vie amoureuse. Avant de décider de faire chambre à part ou de changer de partenaire, prenez le temps d’essayer des solutions naturelles qui vont vous aider à dormir sur vos oreilles.

Des ronflements chroniques

Ronfler est provoqué par un mécanisme naturel qui trouve son origine dans un rétrécissement du passage de l’air dans la gorge. Il suffit donc d’un rhume pour vous placer du côté des ronfleurs provisoires. Car une fois votre petite infection terminée, vous redeviendrez silencieux ! En revanche, le ronflement peut devenir chronique. Notamment avec l’âge, où les tissus ont tendance à se relâcher, entraînant un manque de tonicité qui favorise le ronflement.

Un sommeil moins lourd

L’alimentation a un rôle important à jouer dans les solutions à trouver contre le ronflement. Des repas trop riches, surtout le soir, peuvent être un facteur de risque qui aggrave le phénomène. Le surpoids est donc à surveiller. L’alcool et le tabac, qui vont faire obstacle au passage de l’air, sont bien évidemment à limiter. La prise excessive de médicaments, somnifères en tête, est également déconseillée pour des nuits calmes.

Question de souffle

Quand on parle d’alimentation, le sport n’est jamais très loin. Un bon moyen pour retrouver un sommeil zen et retonifier votre corps. Vous pouvez développer votre respiration en vous orientant vers des activités comme le yoga ou le qi gong. Des séances de relaxation que vous pourrez compléter par de l’acupuncture ou un shiatsu pour rééquilibrer votre corps. Le chant est également un viatique pour renforcer les muscles qui interviennent dans le mécanisme respiratoire.

Une dent contre le ronflement !

Une prothèse dentaire peut vous aider à maintenir une position optimale de votre mâchoire pour laisser passer l’air et diminuer ainsi le ronflement. Un petit appareil, réalisé par un stomatologue et remboursé en partie par la Sécurité sociale, qui résoudra au passage vos problèmes de bruxisme, ce grincement de dents qui finit par user l’émail. Pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil, il existe un appareil CPAP (« pression positive continue »), se présentant sous la forme d’un masque nasal, qui vous aide à mieux respirer. Si les résultats sont encourageants, il faut admettre que le dormeur va devoir s’habituer à la machine dans un premier temps.

Les risques de l’apnée du sommeil

4 à 10 % de la population en France serait concernée par cette pathologie qui se caractérise par un arrêt de la respiration par intermittence dans la nuit. Le passage de l’air est obstrué par le relâchement des muscles. Résultat : le dormeur étouffe. Si vous vous sentez fatigué au réveil et que les ronflements se font de plus en plus bruyants, n’attendez pas pour consulter un centre du sommeil qui réalisera le diagnostic en analysant vos cycles de sommeil et prendra le problème en charge. L’apnée du sommeil est un danger pour la santé et accroît les risques de maladies cardio-vasculaires.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.sos-ronflement.com

5 astuces contre le ronflement

– Trouvez la bonne position : dormir sur le dos favorise l’apparition du ronflement ;

– Soyez attaché à votre coussin : surélevé légèrement votre tête avec un oreiller pour faciliter le passage de l’air ;

– Diffusez de l’huile essentielle d’eucalyptus dans votre chambre en cas de nez bouché pour décongestionner vos voies respiratoires ;

– Mangez léger le soir, et surtout, évitez les repas tardifs pour que le travail de digestion ne perturbe pas votre sommeil ;

– Si vous avez du mal à dormir, préférez un remède naturel à base de plantes plutôt qu’un médicament.