Les Nouvelles de la Boulangerie

Bas-Rhin : 65 boulangers signataires de la charte « moins de sel pour plus de santé »

Dès 2004 en France, le ministère de la Santé diffusait les recommandations de l’Afssa en déclarant en quelque sorte « la guerre au sel ».

 

Or, aujourd’hui, on enregistre toujours un apport journalier de près de 10g par jour en moyenne, près du double de celle préconisée par l’organisation mondiale de la santé (5 g/jour).

Depuis plus d’un an, la fédération patronale de la boulangerie du Bas-Rhin encourage ses artisans à appliquer une recommandation du ministère de la Santé, qui incite les boulangers à n’utiliser que 18 g de sel par kilo de farine, contre 20 à 22 g habituellement. En avril 2011, 30 artisans du département avaient déjà signé la charte officielle « Moins de sel pour plus de santé ». Aujourd’hui, leur nombre a doublé. Sur les 370 boulangers du Bas-Rhin, 65 ont signé la charte. « Les boulangers du département se sont mobilisés pour la santé de leurs clients. Nous avons atteint l’objectif de 20 %, fixé au niveau national », se réjouit Materne Hauk, le président de la fédération patronale de la boulangerie du Bas-Rhin. Car le pain est un des aliments qui contient le plus de sel. « Dans 250 g de pain, on en compte 3,5 g. À noter toutefois que nous ne consommons pas 250 g de pain par jour mais 150 g, en moyenne », indique Materne Hauk. Dès septembre, la fédération patronale distribuera un kit « sel/fibres » destiné aux boulangers signataires, composé, entre autres, de dépliants « Le pain, un allié a pour votre santé » à destination des clients, et d’une affichette à installer dans le magasin. L’objectif étant de mieux communiquer autour de l’opération.