Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Bellot Minoteries fête ses 230 ans

Louis-Marie Bellot et Jean-Paul Bellot entourent un gâteau d’anniversaire de circonstance.

De marchands fariniers dès 1550, comme en atteste un acte d’achat de cette époque, les Bellot sont devenus meuniers à la faveur d’un mariage qui leur a permis de s’installer sur le moulin de Geoffret au cours du XXème siècle. Devenu bien national après la Révolution, le moulin a alors été acquis par les Bellot.

Depuis seize générations

Depuis, seize générations se sont succédées sur le site de Geoffret. Au cours du XXème siècle, alors que nombre de moulins ont cessé leur activité, la minoterie Bellot s’est adaptée et a évolué au gré des innovations technologiques et des opportunités commerciales. Pas moins de 9 minoteries environnantes sont alors passées dans son giron.

Sous l’impulsion de Jean-Paul Bellot, à la direction de l’entreprise jusqu’en 2018 et actuel Président du

Conseil de surveillance, les investissements se sont intensifiés et la production diversifiée: abandon de l’activité d’alimentation du bétail, développement de nouveaux marchés, visant notamment l’industrie, en complément de la clientèle historique des artisans boulangers, création d’un deuxième moulin et amélioration du processus d’assemblage pour permettre la fabrication de farines sur-mesure, valorisation de la qualité de la production (notamment via le BIO, le Label Rouge et la filière CRC® (Culture Raisonnée Contrôlée à partir de 2011).

« C’est qui le Patron ?! »

Président de Bellot Minoteries depuis 2018, Louis-Marie Bellot entend assumer pleinement la relève. En témoigne fin 2018 l’inauguration d’un nouveau site sur la zone de la Crèche pour favoriser le développement de nouvelles activités. Ou encore, en mars 2019, le lancement de la farine de la marque « C’est qui le Patron ?! » qui garantit sur 3 ans une juste rémunération des producteurs à hauteur de 205 € la tonne. A eux seuls, ces deux exemples illustrent parfaitement la pugnacité des minotiers Bellot qui ont consacré au cours de ces 3 dernières années plus de 2 millions d’euros pour renforcer la performance de leur outil de production. « C’est avec beaucoup d’envie que je m’engage dans cette aventure, celle de la 16e génération de Minotiers Bellot. Certains diront « il y a du pain sur la planche ! » : il en faut pour gagner sa croûte et ne pas se faire rouler dans la farine. Dans les prochaines années, je m’attache à poursuivre ces objectifs : satisfaction totale de nos clients, lean management, transition numérique, construction d’une 3e unité de production et amélioration des conditions de travail de mes collaborateurs », souligne – non sans humour – Louis-Marie Bellot.

Avec une production annuelle de 72 000 tonnes de farines pour une capacité d’écrasement de 90 000 tonnes de blés et plus de 300 références, Bellot Minoteries se classe aujourd’hui parmi les 10 premiers moulins familiaux de France. Avec 15% de croissance du chiffre d’affaires au cours de ces 5 dernières années, Bellot Minoteries prépare aujourd’hui son projet à l’horizon 2025. Si la performance est à plus d’un titre exemplaire, les défis à relever ne manquent pas pour la 16e génération.

Avec la farine « C’est qui le Patron ?! », Bellot Minoteries confirme son engagement dans la filière CRC® et choisit le label Agri-Ethique, 1er label de commerce équitable français, pour garantir la juste rémunération des producteurs, soit 205 € la tonne de blé pendant 3 ans.