Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Bien communiquer sur sa fermeture

L’été approche et vous vous apprêtez à fermer votre boulangerie-pâtisserie pour les congés. Un événement particulier (travaux, incident matériel, …) peut aussi vous contraindre à fermer. Il est nécessaire d’en informer votre clientèle en temps utile, si possible, et de manière visible. Le faire avec tact (et une pointe d’humour) limitera aussi un afflux de questions embarrassantes. Quelques conseils de communication.

 

A quel moment ?

Une fois les dates de congés fixées, il faut respecter le bon timing pour prévenir vos clients : trop tôt, ils ne lisent pas les informations ou ne s’en souviennent plus le moment venu ; trop tard, le client est pris au dépourvu. C’est la panique : « où vais-je trouver mon pain ? ».  Avertir dix jours auparavant est une bonne option. On peut conseiller aux clients d’anticiper la fermeture en se constituant un stock de leurs pains préférés (qu’ils congèleront chez eux). A vous aussi de juger opportun, ou non, de renvoyer vers un confrère.

 

Comment ?

Plusieurs cas de figure se présentent :

 

 

 

 

 

 

En tous les cas, recourir à l’empathie (« vous comprenez bien ») et montrer son sens du service (« nous restons à votre disposition ») est primordial.

 

Par quels moyens ?

Des infos à diffuser via des affiches papier, mais aussi les écrans et les tablettes du magasin si vous en disposez, de même que votre site internet, votre page Facebook et autres réseaux, sans oublier le répondeur téléphonique.

 

Revers de la communication : informer de sa fermeture, c’est aussi renseigner involontairement les éventuels cambrioleurs, tentés de profiter de votre absence. Un petit message humoristique à leur adresser : « nous laissons notre outil de travail sous bonne garde. La boîte est bien fermée » !