Les Nouvelles de la Boulangerie

Boulangers solidaires – Participez à l’opération Pièces Jaunes 2011, Installez « Pile et Face » sur votre comptoir !

À partir du 5 janvier, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France invite les boulangères, les boulangers et leurs clients à participer à l’opération Pièces Jaunes.
Jusqu’au 12 février, les pièces déposées dans les tirelires « Pile et Face » permettront de financer des projets novateurs pour transformer et améliorer le quotidien des enfants et des adolescents hospitalisés.

Grâce à Pièces Jaunes, un hôpital innovant et exclusivement dédié aux adolescents va voir le jour à Marseille, il s’agit de l’Espace Méditerranéen de l’Adolescence (EMA).
À l’origine de la construction de la Maison de Solenn, première structure dédiée aux adolescents en souffrance, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a voulu une nouvelle fois s’engager pour concrétiser un projet totalement inédit : l’Espace Méditerranéen de l’Adolescence (EMA). Installé dans les locaux de l’Hôpital Salvator, l’EMA est conçu comme une structure unique et novatrice, aussi bien par sa philosophie que par sa taille. Cet établissement vise à une meilleure prise en charge des adolescents en souffrance.
Il accueillera notamment des adolescents atteints de troubles du comportement mais aussi des adolescents cancéreux. La philosophie de soins sera innovante. Les adolescents bénéficieront d’un suivi médical complet, mais aussi d’un espace de soins “culturels” qui sera au coeur de toute prise en charge.  

 

L’école sera également partie intégrante du dispositif de soins. « Dans cette unité, explique le professeur Marcel Rufo qui pilote le projet, nous accueillerons tous les adolescents quelle que soit leur pathologie ». « Nous allons aider tous ces jeunes à “guérir” avec au centre du dispositif de soins, l’art sous toutes ses formes (musique, danse, cinéma…), mais aussi la radio et l’informatique. Pour les jeunes atteints d’un cancer, nous fonctionnerons autour de l’idée force de “guérir de la guérison”. L’hôpital sera bâti sur cette idée de “réhabilitation” des adolescents malades.
Ainsi, à terme, l’établissement intégrera des adolescents en situation de handicap, et, à une plus lointaine échéance, un collège et un lycée seront ouverts pour les ados “décrocheurs”. Autant de pistes pour permettre à ces jeunes de réintégrer la vie à une vitesse normale. » L’EMA se caractérise également par l’engagement de nombreux partenaires, qui viennent soutenir et accompagner le projet. La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France est partie prenante de ce projet et a accepté de le soutenir. L’Education Nationale, les associations locales, l’INCA (Institut National du Cancer), le CNRS et bien d’autres participent au projet.