Les Nouvelles de la Boulangerie

Bureau de la CNBPF

Réunion le 30 mai à Paris

 

Les membres du Bureau en séance.

La Confédération a tenu son bureau le mercredi 30 mai, à la Maison de la Boulangerie, sous la présidence de Dominique Anract, dans la salle Francis Combe flambant neuve. L’ordre du jour de cette réunion qui a débuté à 9 h était dense. Après l’examen des comptes 2017 de la Confédération qui seront soumis à l’approbation de l’Assemblée générale du lundi 25 juin prochain, de nombreux points ont été abordés. A l’initiative de la création d’un club de jeunes boulangers, Bernard Zabée a fait lecture des statuts du club récemment établis, dont la fourchette d’âge des membres est fixée de 16 à 30 ans (avec possibilité pour les plus de 30 ans d’être membres associés). Il a été également question de la Charte qualité en test dans plusieurs départements, qui va être reformulée pour être mieux comprise, et de l’important sujet de la fermeture hebdomadaire. Dominique Anract a rappelé que la Confédération continuait à se battre sur les nombreux dossiers en cours. Concernant la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE) due par les usagers, il a été précisé qu’un rendez-vous avait été pris avec les Douanes nationales, le 8 juin, pour obtenir que les boulangers en soient exonérés ou, à tout le moins, ne soient assujettis que pour un montant réduit. Lecture a ensuite été faite de la pétition lancée fin mai contre les multiplications des grandes surfaces élaborée en concertation avec les bouchers charcutiers traiteurs, les pharmaciens, à faire signer par les  clients des boulangers, soit par écrit, soit sur change.org.

 

De nombreuses retombées médiatiques pour la Fête du Pain

Le Bureau a pris note du grand nombre de retombées médiatiques de la 23e édition de la Fête du Pain organisée du 14 au 20 mai et félicité Norbert Tacoun pour la victoire de Laurent Encatassamy, le lauréat réunionnais du Trophée Marcel Cosnuau de la Meilleure Baguette de Tradition française 2018. Le Concours lui-même a dépassé les 1 000 retombées médias (télé, radio, presse, internet). Par ailleurs, les membres du Bureau ont donné leur accord pour associer la Confédération à la 6ème édition de l’opération « Chefs de gare 2018 » qui se déroule du 4 au 14 octobre prochains. Celle-ci propose un programme national d’animations culinaires participatives au sein de près d’une quarantaine de gares pour valoriser l’offre de restauration en gare et mettre en avant la gastronomie. En outre, cette année encore, la profession sera partenaire du collectif du petit-déjeuner créé en 2014 afin d’enrayer le déclin du petit-déjeuner qui entraîne une baisse de la consommation de pain, et de la Fête de la Gastronomie – Goût de France 2018, qui aura lieu du 21 au 23 septembre prochains (voir page XX). En ce qui concerne le groupe « Opinion Factory » chargé d’élaborer des éléments de langage communs, il s’est réuni à deux reprises et une troisième réunion est prévue en juin. Ses travaux avancent, mais compte tenu de l’enjeu essentiel, il est nécessaire de prendre le temps de procéder à une analyse de fond sur les questions qui se posent. Autres travaux évoqués lors du Bureau : ceux du comité scientifique « Baguette Unesco » pour définir les axes principaux du dossier de candidature de la Baguette de pain française à l’Inventaire national du patrimoine culturel et commencer à le rédiger. Le comité scientifique se réunira à nouveau le 18 juin, à l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation à Tours, afin de finaliser le dossier pour l’Inventaire national et engager le dossier de la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.

 

Le Congrès national de la Boulangerie, temps fort de la rentrée

Très avancé, le programme du congrès national de la Boulangerie qui se tiendra les 23 et 24 septembre à Paris, Porte Maillot, a été examiné attentivement par les membres du Bureau. Ce grand moment, dont le fil rouge sera « Valorisons notre savoir-faire !, a pour ambition, face aux nombreux défis auxquels la boulangerie-pâtisserie doit faire face, de mettre en avant les multiples atouts de notre profession. Le diner de gala, qui aura lieu le dimanche soir avec des stars des années 80, présentera des talents qui se sont illustrés lors des concours professionnels en 2017 et 2018.

Dans le domaine des concours, Gérard Brochoire a présenté l’édition 2018 du concours « Ma boulangerie de demain » (voir page XX) organisé cette année dans les régions PACA et Pays de la Loire, et posé la question de savoir comment l’élargir au niveau national.

Enfin, les représentants des quatre Commissions * ont, tour à tour, fait part de leurs travaux, évoquant notamment le CQP Tourier-niveau V, dont le dossier de renouvellement vient d’aboutir, l’organisation des prochains concours de la Profession (45èmes Olympiades des Métiers, IBA Cup 2018, 26ème édition du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France », Semaine de l’Excellence 2018, Coupe de France de la Boulangerie) et la création d’un concours national du Meilleur Croissant, le projet de sites Internet départementaux et régionaux « types », ainsi que la création d’une plateforme d’outils et de conseils RH pour les TPE-PME du secteur alimentaire en détail financée par OPCALIM.

En clôture de la réunion, Jean-Louis Mack a exposé le contenu du RGPD (règlement général sur la protection des données) entré en application le 25 mai 2018.

 

*Commission économique, fiscale et sociale, Commission qualité, formation et innovation, Commission restructuration, réglementation et modernité, Commission communication, promotion et information.