Les Nouvelles de la Boulangerie

Bureau et Conseil d’administration : réunion en février à Paris

Les membres du Bureau et du Conseil d’administration en séance.

La Confédération a tenu son Bureau et son Conseil d’administration, le mardi 5 février, à la Maison de la Boulangerie, sous la présidence de Dominique Anract. Après l’examen des questions d’actualités, les travaux des quatre commissions * ont été exposés.

Sirha 2019 : une belle édition

Un tour de table a permis de faire ressortir un ressenti très positif du Sirha 2019 ; beaucoup d’élus étaient présents en veste blanche, ce qui permettait de les identifier afin d’aller vers eux, et le stand de la Confédération et de ses co-exposants a été fréquenté par un grand nombre de visiteurs. Bien que marqué « cuisine », le Sirha est très suivi par notre profession et monte en puissance : s’il a attiré 210 000 visiteurs en 2017, plus de 220 000 étaient attendus pour cette nouvelle édition. Deux concours importants pour la profession s’y sont déroulés sur l’espace Tendance Pain : la Coupe de France de la boulangerie, qui a pris son envol, et le concours international des jeunes boulangers qui, lui aussi, a évolué en s’ouvrant à l’international (voir page 10).

Évènement également évoqué, qui a eu de nombreuses retombées presse : le partage de la traditionnelle galette à l’Élysée. Les boulangers ont été les seuls, avec les armées, dont la réception a été maintenue par le Chef de l’État, ce qui montre l’intérêt du Président de la République pour nos métiers.

Les participants à la réunion se sont aussi exprimés sur la récente affiche croissant d’artisan adressée aux groupements avec le nouveau slogan « La France a de la chance ». Les avis ne sont pas unanimes, mais l’affiche a au moins pour avantage, « pour une fois, de casser l’uniformité d’un produit standard », selon la remarque d’un élu. Quant à la vidéo « croissant d’artisan », elle rencontre un fort succès avec près de 75 000 vues. Par ailleurs, afin de faciliter le recrutement de personnel de vente, seront diffusés début mars auprès des groupements début une vidéo « Vendeur/Vendeuse en Boulangerie » ainsi qu’un kit « Recruter pour la vente » comprenant 3 documents à imprimer : une affichette invitant à regarder la vidéo, une présentation du métier et un CV vierge à compléter.

Polémique sur la composition du pain

Autre sujet d’actualité abordé : la polémique lancée par la dernière édition du magazine 60 millions de consommateurs à propos de la présence de pesticides et mycotoxines dans le pain. La Confédération a réagi sans tarder en adressant à la Directrice de la publication un courrier lui demandant des éclaircissements sur la méthodologie de l’enquête. La CNBPF va également mettre en place un groupe de travail chargé de mettre au point un cahier des charges de la farine avec la meunerie, qui sera intégré dans la charte de qualité en cours de finalisation.

L’amendement récemment adopté par le Sénat, contre l’avis du gouvernement, accroissant le pouvoir des maires en matière de fermeture hebdomadaire, a été longuement débattu par les membres du Conseil d’administration. La position des Sénateurs montre leur méconnaissance du dossier et Dominique Anract devait rencontrer une sénatrice de l’Orne pour lui expliquer la nécessité du maintien des arrêtés préfectoraux de fermeture hebdomadaire auxquels la profession est majoritairement attachée.

Il et annoncé que la Confédération dispose dorénavant d’un compte Twitter afin d’assurer sa présence sur ce réseau social.

Côté concours et règlementation

Plusieurs concours ont été évoqués : le concours Boul’Pat des lycées qui devient national (voir page 11), le concours de la meilleure baguette de tradition française qui se déroulera du 13 au 15 mai prochain, le concours national du meilleur croissant qui pourrait se tenir mi-septembre à l’École Ferrières (Seine-et-Marne) si des sélections régionales ont lieu avant l’été.

Côté réglementation, ont notamment été rappelés les conditions pour bénéficier des mesures adoptées en fin d’année dernière afin de redonner du pouvoir d’achat aux Français (défiscalisation des primes exceptionnelles et des heures supplémentaires), ainsi que le remplacement depuis le 1er janvier 2019 du CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi), supprimé, par la baisse de 6 % de la cotisation maladie maternité décès.

Le constat est fait que la quasi-totalité des entreprises dans l’artisanat ne remplissent pas leurs obligations en matière de RGPD (règlement général sur la protection des données). Une circulaire doit être diffusée prochainement pour faciliter la démarche des professionnels en ce domaine. L’attention est attirée sur les risques de démarchages abusifs de sociétés qui profiteraient de la situation et il est recommandé de ne pas donner suite à leurs courriers.

Autres sujets examinés : l’utilisation des colorants pour la fabrication des macarons et plus particulièrement la nécessité d’éviter tout surdosage, la digitalisation de l’information et de la formation à destination des groupements, l’estimation des coûts contrats, le dossier « Baguette Unesco » (voir page 16), la Fête du Pain 2019 et l’organisation en région du prochain Congrès. 

*Commission économique, fiscale et sociale ; Commission qualité, formation et innovation ; Commission restructuration, réglementation et modernité ; Commission communication, promotion et information.