Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Cambriolages : adoptons les bons réflexes

Près de 800 000 Français ont déclaré un cambriolage en France en 2018*. Un chiffre fort impressionnant qui n’épargne pas les boulangeries. Revue des conseils pour prévenir… ou guérir !

Connaître pour prévoir

Un cambriolage surviendrait toutes les 90 secondes. L’une des cibles de prédilection : les commerces, plus particulièrement durant les fêtes, moment où les caisses se remplissent. Il s’avère que c’est également la période pendant laquelle l’obscurité hivernale attire les plus indélicats. Cela ne signifie pas pour autant que le reste de l’année est calme… loin de là ! Les autres jours, ce sont les moments de fermeture, à midi, le soir, ou le week-end qui sont les plus propices aux cambriolages.

Les bons gestes pour anticiper

Ces constats incitent à suivre des conseils « simples » à mettre en œuvre afin de prévenir les situations problématiques. Le premier : évitez de garder les liquidités dans la caisse. Cela signifie qu’il faut les transférer, si possible à mi-journée ou effectuer un transfert complet en soirée vers son agence bancaire, un coffre-fort… en étant si possible accompagnée. Dans tous les cas, il ne faut pas laisser de fonds de caisse à la fermeture du commerce.

Les produits de valeur supérieure peuvent être disposés de manière visible dans votre commerce, mais sans être accessibles (vitrines fermées à clé, présentoirs en hauteur…).

Pensez à sécuriser votre commerce en misant notamment sur l’éclairage de la vitrine et du magasin qui peut dissuader les cambrioleurs (plus un commerce est éclairé, plus il est vu). De même, multipliez les systèmes de sécurité : rideaux métalliques, serrures multipoints, caméras, alarmes… de manière ostentatoire afin de décourager les plus malveillants.

Bien s’entourer

Certains organismes comme les CCI ont mis en place des actions pour accompagner les commerçants. Citons notamment le dispositif « Alerte Commerces » qui consiste en un appel à vigilance via SMS après un délit qui s’est produit à proximité du commerce. Ces CCI organisent par ailleurs des réunions d’information animées par les préfectures, afin d’aider les commerçants à adopter les bons réflexes en matière de sécurité.

Si vous êtes victime d’un vol, appelez immédiatement le 17, pour que la police ou la gendarmerie effectue les constatations d’usage. Bien entendu, il ne faudra toucher à rien avant leur arrivée afin de garder les éventuels indices intacts. De même, il ne faut laisser personne entrer dans le commerce (sauf si vous avez besoin d’aide, bien sûr). Le dépôt de plainte doit se faire dans les 24 heures qui suivent l’événement avec une estimation du préjudice (pensez à émettre des réserves si nécessaire). Pensez à demander au moins deux copies de ce dépôt de plainte : cela sera notamment utile pour votre assureur !

Vous êtes assurés à la MAPA ? Vous devez déclarer votre vol dans les deux jours. Vous pouvez le faire par téléphone, par mail, ou via votre espace perso. Vous devrez confirmer le cambriolage par lettre recommandée avec accusé de réception, en indiquant votre numéro de contrat, les coordonnées et la date du vol. Un état estimatif des pertes sera à joindre avec toutes les preuves possibles : factures, commandes, avis de livraison, photos… Ajoutez une copie du dépôt de plainte.

Enfin, n’oubliez pas que la MAPA peut vous apporter son soutien matériel pour les réparations, et notamment les mesures d’urgence pour la sécurisation de votre commerce : gardiennage des locaux, réparation provisoire en cas de devanture cassée, assistance psychologique… (voir encadré). Une astuce indispensable !

*Étude Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), Insee 2018

Bien assuré, bien rassuré

Avec l’assurance commerce MAPA vous bénéficiez de nombreux services :

• Prise en charge des frais de gardiennage, de clôture provisoire ou de serrurier le temps de la réparation, pour protéger votre commerce ;

• Avec notre pack sérénité, indemnisation dès le premier jour du sinistre grâce à notre garantie perte d’exploitation, si la fermeture du commerce est nécessaire ;

• Couverture des frais occasionnés en cas de bris de vitrine, quels que soient la taille et le type de verre, et des dommages occasionnés aux marchandises par le bris ;

• En cas de détérioration plus grave du commerce (mobilier détruit, matériel endommagé, magasin saccagé…), notre garantie vandalisme vous apporte une indemnisation des dommages dans la limite d’un montant de 76 fois l’indice FFB du coût de la construction, soit 75 559,20 € au 1er trimestre 2020, ce qui en fait un des montants garantis les plus élevés du marché 

Pour vous indemniser à la juste valeur, les MAPA réalisent une visite de risque des locaux. Pour toute question ou toute modification de votre activité (matériel, local…), pensez à contacter votre agence.