Les Nouvelles de la Boulangerie

Carole Delga, invitée de la Conférence de Presse de la 20e Fête du Pain

C’est à l’Espace Léon dans le 11ème arrondissement de Paris, que la Confédération nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française a donné une Conférence de Presse de présentation de la 20ème édition de la Fête du Pain, le 10 février dernier.

Carole Delga, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire en était le témoin privilégiée. A son arrivée, en guise d’accueil et en toute convivialité, il lui fut proposé, comme aux nombreux journalistes présents, de réaliser ses propres tartines sucrées ou salées, en se laissant guider par les conseils avertis du designer culinaire Ilan Waiche, à l’atelier Tartines salées, et de son assistante Mélodie à celui des Tartines sucrées.

Le Président de la Confédération, Jean-Pierre Crouzet, a ensuite ouvert cette conférence en soulignant l’importance et le poids de la Boulangerie artisanale en France : 180 000 personnes, dans un peu plus de 32 000 entreprises, 15 000 jeunes formés chaque année, 12 millions de clients franchissant chaque jour la porte d’une boulangerie. Il a rappelé également que la Fête du Pain a la double ambition de 1°) Faire consommer du pain ; 2°) créer des vocations.  C’est pourquoi, afin de fêter son 20ème anniversaire, les boulangers ont choisi de retenir le thème « Le pain et les enfants », clin d’œil à la première édition en 1996 lors de laquelle, à cette époque, « A la Saint Honoré, tous les enfants étaient boulangers ». Avec le slogan « Coucou ! c’est la Fête du Pain », cette édition 2015 a pour objectif de communiquer en faveur du petit-déjeuner et du goûter. Elle rappellera l’importance de ces deux moments de consommation pour l’enfant et le rôle essentiel du pain lors de ceux-ci.

La Secrétaire d’Etat, Carole Delga, salua la bonne idée qu’est la Fête du Pain. Elle souligna à quel point le pain est un symbole de l’art de vivre à la française. La Boulangerie représente la Gastronomie et l’Artisanat que le gouvernement souhaite mettre à l’honneur. C’est une filière où il y a du travail. L’Etat s’est engagé pour l’Artisanat, avec la loi du 18 juin 2014, qui clarifie le métier des artisans et fait évoluer le régime des baux commerciaux. Le Gouvernement relance l’apprentissage, parce qu’il est une filière d’excellence.

Bernard Vallluis, président du Cifap (Centre d’information des Farines et du pain) et co-président de l’Observatoire du pain a tenu à souligner que ces 20 années de Fête du Pain étaient aussi 20 années de partenariat professionnel, que la filière Blé-Farine-Pain avait su travailler ensemble, et que La Meunerie française est un maillon central dans cette filière, avec ses 365 entreprises, qui « assurent » et représentent un gage de sécurité alimentaire.

Dominique Anract, Président de la Chambre professionnelle de la Boulangerie de Paris et Couronne a présenté l’opération parisienne qui aura lieu du 8 au 17 mai sur le Parvis de Notre-Dame. Daniel Mériot, Président de l’Union départementale des boulangers et boulangers-pâtissiers de la Haute Garonne a présenté la manifestation toulousaine qui se tiendra Place du Capitole les 12 et 13 mai prochain.

Lila Enfrun