Les Nouvelles de la Boulangerie

CFA BPF, l’apprentissage avec passion. Une rentrée qui bouge : 2 nouveautés en septembre

En venant se former au CFA de la Boulangerie Pâtisserie Française, les apprentis ont la garantie d’y croiser une équipe de formateurs passionnés, ouverts aux évolutions des techniques, des savoir-faire, attentifs aux acquisitions des fondamentaux et réceptifs aux tendances. A la rencontre de son directeur, Marius Sourdon.

En quoi le CFA BPF se différencie-t-il d’autres offres d’apprentissage ?

Sans refaire l’historique, je rappelle que le CFA BPF a eu dès sa création un positionnement singulier, unique en France. Il s’adresse à des jeunes post bac, de la France entière. Dotés d’un bagage général plus poussé, les apprentis font le choix de la boulangerie ou de la pâtisserie, après l’expérience de leurs années lycées. Ils ont plus de maturité et entrent dans nos métiers par choix et motivation personnelle. Notre slogan « Avec le CFA BPF, révélez votre talent et osez devenir qui vous êtes » invite tous ces jeunes à prendre leur destin en main et à s’accomplir. L’artisanat est redécouvert par les nouvelles générations en quête d’authenticité, de sens et en attente de créativité. Et pour qui rêve d’être son propre patron, le choix de ce secteur porteur est pertinent. Ce regain d’intérêt porté à des métiers longtemps qualifiés de manuels ne les empêche pas de vivre au temps du numérique et d’être consommateurs de nouvelles technologies. De notre côté, nous développons des modules de formation digitale.

Quels diplômes sont préparés au CFA BPF et quelles sont vos nouveautés ?

Aujourd’hui, nous sommes spécialisés dans la préparation, après un bac,  au CAP boulanger ou au CAP pâtissier en un an, selon un calendrier d’alternance qui prend en compte les demandes des employeurs. Par exemple, les apprentis doivent impérativement être présents dans les entreprises, à l’approche de Noël. Inutile de rappeler que ce système d’apprentissage tripartite nécessite une bonne coordination et compréhension entre le jeune, le centre de formation et l’employeur. Nous veillons au maintien de cet équilibre. Dès la rentrée de septembre, le CFA BPF s’ouvre pour la première fois à un public plus large. Après un CAP boulanger, sans autre condition, nous préparerons les jeunes jusqu’à 29 ans, au brevet professionnel en deux ans. Et sous condition d’avoir un CAP pâtissier, les jeunes prépareront en un an le CAP chocolatier-confiseur.

Quels retours avez-vous des anciens ?

En 25 ans, le CFA BPF a formé des jeunes qui ont pour caractéristique d’afficher une grande mobilité géographique, y compris à l’international. Ils restent très majoritairement dans le métier, occupant des postes à responsabilités ou s’installant à leur propre compte. Ils gardent en souvenir leurs formateurs qui ont contribué à leur insuffler la passion du métier et la rigueur du travail fait dans les règles de l’art. Beaucoup de jeunes se sont illustrés dans des concours régionaux voire nationaux, dans des réussites entrepreneuriales, des aventures à l’étranger ou sont devenus à leur tour formateurs. Deux meilleurs ouvriers de France boulangers ont fait leurs premiers pas au CFA BPF.  Et tout récemment, la Meilleure boulangerie de France couronnait en Normandie aux côtés de son patron Romuald Meunier, Lise Rault une remarquable boulangère passée par le CFA BPF dès 2003. Tous deux avaient ensuite préparé leur BM à l’INBP. Félicitations à tous ces talents.

Infos CFA BPF Au cœur de l’INBP 02 35 58 17 99