Les Nouvelles de la Boulangerie

Charente. Avec leur boulangerie « Victor 1er », Véronique et Frédéric visent l’exigence et la qualité

Frédéric Haennel et Véronique Méchain posent fièrement devant leur boulangerie « Victor 1er », nouvellement ornée du label Boulanger de France.

Associés, Véronique Méchain et Frédéric Haennel, sont les heureux patrons de la boulangerie « Victor 1er», située au 25 avenue d’Angoulême à Châteaubernard, en Charente. « Mon mari était directeur de la Minoterie Méchain et formateur en boulangerie, raconte Véronique Méchain. Il avait travaillé avec Frédéric Haennel qui était à l’époque formateur chez Banette, et ils étaient devenus amis. »

C’est à la disparition de ce dernier, en 2015, que Véronique, loin de se laisser abattre, décide de travailler en duo avec Frédéric afin de poursuivre l’activité qu’elle menait. Ils se lancent alors dans la création d’une nouvelle boulangerie, qu’ils nomment « Victor 1er».

Frédéric Haennel, qui a pour habitude de viser toujours l’exigence et la qualité, aime à souligner que les matières premières, dont les farines Méchain utilisées en exclusivité, sont de qualité supérieure et puisées localement. Faits à base de fermentations longues ou encore d’utilisation de levain liquide, ses produits sont reconnus comme qualitatifs et la baguette Victor en est le meilleur exemple. « Ici, nous voulons valoriser la fabrication de tous les produits vendus dans le magasin en privilégiant la qualité, le régionalisme et l’ouverture sur la clientèle. Ce commerce, implanté tout près de la ville de Cognac, a été pensé pour s’offrir complètement au regard des clients et favoriser la communication avec eux. Visible de tous, l’unité de production semble être dans la continuité de l’espace Accueil, pour former un tout de 200 mètres carrés dédié aux plaisirs de la boulangerie. »

En parallèle et pour développer davantage la relation avec la clientèle, l’agencement du magasin optimise le contact entre les clients et celui entre les commerçants et leur clientèle. Frédéric Haennel tient par-dessus tout à ce que les produits présentés à la clientèle soient fabriqués maison. « Ici, nous avons toujours tout fabriqué sur place, à l’exception des cannelés, car j’estime que cette spécialité ne peut être mieux réalisée que par ses spécialistes et inventeurs, les Bordelais ! », sourit-il. « Mais fabriquer maison, on l’a toujours fait. C’est mon Leitmotiv. Côté qualité, on essaie de pousser le curseur toujours plus haut », s’enorgueillit-il, à juste titre. Du coup, cela n’a pas été très difficile de se faire labellisés Boulangers de France ! ». En effet, Véronique et Frédéric sont les premiers boulangers de Charente à obtenir le label qualité de la Confédération Nationale de la Boulangerie. Après avoir passé toutes les étapes de validation du cabinet Veritas, ils ont obtenu l’excellente note de 17/20. « On a été informés de ce nouveau projet par la Confédération et ça cadrait bien avec nos démarches. Car on se sent un peu impuissants face à la concurrence déloyale des industriels, qui, à mon sens, dégradent l’image de la boulangerie. Les consommateurs sont perdus à force. Cela faisait longtemps que nous attendions un tel label, et dès qu’on en a eu la possibilité, on a commencé les démarches », témoigne l’artisan. « Juste après l’obtention du label, on a fait appel à la Presse pour le faire savoir car c’est très important de communiquer ! Jusqu’à maintenant, je comptais sur la participation à des concours pour me faire connaître et revendiquer la qualité de nos produits. Maintenant, il y a enfin un label, c’était vraiment une attente importante de ma part…», ajoute-t-il. « Il faut sans arrêt prouver qu’on fait tout maison, car a communication est très forte et agressive chez la concurrence ».