Les Nouvelles de la Boulangerie

Christian Sottou distingué « Béarnais le plus solidaire de l’année » pour Autisme Pau Béarn

Christian Sottou, secrétaire général de la Fédération Départementale de la Boulangerie-Pâtisserie des Pyrénées Atlantiques, mais également président d’Autisme Pau Béarn, a emporté largement les suffrages des internautes et du jury appartenant à la presse béarnaise.

Le Zénith de Pau a été l’écrin de la première cérémonie dédiée au « Béarnais de l’année ».

Devant plus de 1000 invités le jeudi 19 décembre, un véritable show animé par Eric Dournès de Créa-Sud, a permis de récompenser des habitants de la région méritants et au parcours exemplaires. Parmi eux, Christian Sottou, dont l’énoncé du nom au moment de dévoiler le lauréat du trophée le plus solidaire de l’année a déclenché l’enthousiasme d’une bonne partie de la salle du Zénith. Il faut dire que le président d’Autisme Pau Béarn était fortement soutenu par les amis et membres de l’association. Christian Sottou est aussi le secrétaire dynamique, impliqué et apprécié de la Fédération des boulangers des Pyrénées Atlantiques…

Ils sont nombreux, bien sûr, en Béarn à consacrer leur quotidien à des actions solidaires, le plus souvent dans l’ombre et la discrétion. Mais la désignation de Christian Sottou n’a guère fait débat. Cela fait 15 ans qu’Autisme Pau Béarn se bat pour venir en aide aux autistes et à leurs familles.  « Je suis très touché par cette distinction… Très ému pour l’Association, les enfants, les personnes concernées, les familles qui mènent au quotidien un combat courageux, déclare Christian Sottou. J’ai une pensée pour toutes les personnes handicapées, et/ou malades… Il faut les aider. La France en matière d’Autisme est régulièrement condamnée, pour défaut des formations mises à jour en matière d’Autisme, défaut de diagnostic, défaut d’éducation et d’inclusion. Au-delà du drame humain, c’est aussi un gâchis financier pour ce pays », réagit-il. Il ajoute que grâce à l’ARS NA (Agence Régionale de Santé), et AG2r La Mondiale, l’association finance actuellement un groupe de travail formé par cinq professionnels pour aboutir à une certification d’intervention précoce. Il s’agit du premier groupe en cours de formation sous la responsabilité du professeur Bernadette Roge, qui est supervisée par le Mind Institut en Californie. Contrairement à la France, les programmes d’intervention précoce (effectués sur des enfants de 1 an à 4 ans, principal moment de la construction des réseaux de neurones), sont très courants dans les autres pays développés. Le Handicap peut ainsi être limité, jusqu’à 2/3 à vie. Des enfants ainsi traités peuvent être beaucoup mieux scolarisés, vivre davantage en société… Ce serait un énorme progrès pour la France.