Les Nouvelles de la Boulangerie

Comme les grands !

Avant le lancement d’un nouveau produit, alimentaire ou autre, certaines enseignes font appel à un panel de testeurs afin de « caler » leur fabrication pour répondre aux attentes d’un échantillon représentatif de leur clientèle, voire anticiper les besoins de prospects.

Certes, vous pouvez organiser une dégustation pour faire découvrir la nouveauté que vous venez de mettre au point. Mais pour donner de l’écho à un tel évènement, il faut fournir un travail préalable de publicité, préparer l’évènement et peut-être aurez-vous du mal, ensuite, à connaître l’avis des clients. Vous ne disposerez donc pas systématiquement d’un retour exploitable, à moins que votre équipe de vente n’ait le temps de noter les remarques des consommateurs qui après dégustation en boutique, expriment leur ressenti…et ça, ce n’est pas gagné !

Pourquoi alors ne pas vous constituer votre propre panel de testeurs ? Vous avez certainement déjà repéré dans votre clientèle, les consommateurs intéressants : ils consomment régulièrement du pain (ou tout autre produit), sont attirés par les nouveautés et sont de « bons clients ». Essayez de sélectionner un panel représentatif de l’ensemble de votre clientèle (âge, sexe, catégorie socioprofessionnelle si possible).

Vous leur proposez alors de devenir « clients privilégiés » et de faire partie d’un panel de 8 à 10 testeurs qui accepteront de goûter et de critiquer vos produits en avant-première. Pas besoin de leur identité précise (qu’en général vous connaissez tout de même). Il leur suffit de vous communiquer une adresse internet où vous leur enverrez votre questionnaire. Dès que vous pensez avoir la bonne recette pour un nouveau produit, vous les contactez par mail et leur proposez de passer tel jour, prendre gratuitement un « échantillon » du produit qu’ils goûteront en famille. En contrepartie, ils vous renvoient le questionnaire* rempli, avant une date précise, afin que vous puissiez en extraire les informations essentielles et vous lancer alors dans la fabrication, corrigée si besoin. Vous êtes quasi assuré d’avoir le retour des données et cela ne vous aura pas coûté cher. Faute de réponse de la part d’un client, vous ne lui adressez plus d’invitation et il pensera que vous ne renouvelez pas l’opération (ce que vous ne démentirez pas, évidemment !). Les personnes sélectionnées seront ravies de faire partie des « V.I.P. » et de bénéficier de produits gratuits et vous, vous vous baserez très logiquement sur l’avis de ceux qui contribuent le mieux à l’évolution de votre commerce et prendrez alors certainement moins de risques.

En somme, c’est du gagnant-gagnant !

Aurélie

* les questions doivent être suffisamment précises et concerner uniquement les points sur lesquels vous avez besoin des avis des consommateurs (par exemple, en ce qui concerne le pain : aspect, poids, cuisson, croûte, mie, goût, mâche, ajouts divers etc. ; pour les produits pâtissiers, pensez à l’esthétique, au goût dominant, à la teneur en sucre, à la texture, au mélange des saveurs etc.). A chacun des éléments à critiquer, une note pourra être attribuée.