Les Nouvelles de la Boulangerie

Commerce en ligne. Petites entreprises : l’heure est à la numérisation

Nous vous en parlions dans notre précédente édition (n°1012 du 15 novembre 2020 des Nouvelles de la Boulangerie), la numérisation des petites entreprises n’est pas suffisamment développée en France puisque seules 32% d’entre elles disposent de leur propre site Internet. « C’est trop peu ! » avait regretté pour Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, avant de rappeler : « Ces outils numériques offrent de nombreuses solutions pour ouvrir un espace de vente en ligne, organiser la réservation et le retrait de commande en magasin, informer et clients. Et ainsi, maintenir, voire développer son activité malgré les restrictions sanitaires. »

Face à cette situation, le Gouvernement a décidé de mettre en place un plan sur la numérisation des entreprises afin de soutenir le développement du commerce en ligne.

Accompagner les entreprises

Le premier axe de ce plan a pour but d’accompagner au mieux les petites entreprises dans leur démarche de numérisation en proposant des solutions numériques gratuites à toute entreprise souhaitant se numériser et développer rapidement une activité en ligne.

Pour ce faire, le Gouvernement a lancé début novembre un appel à projets visant à identifier les opérateurs prêts à proposer des solutions gratuites ou à tarifs préférentiels pour la numérisation des petites entreprises. Ces offres labellisées par le Gouvernement sont aujourd’hui recensées et détaillées sur le site « www.clique-mon-commerce.gouv.fr ». Il permet à chaque entreprise d’identifier les clés les plus adaptées à son profil : type d’activité, situation géographique, besoin spécifique au vu de sa maturité numérique. Ces solutions doivent permettre de rejoindre une place de marché en ligne mettant en avant les commerces de proximité, de mettre en place une solution de logistique/livraison ou encore une solution de paiement à distance ou numérique, mais aussi de créer un site Internet pour son entreprise (voir Les Nouvelles 1009 du 1er octobre 2020).

Parmi les offres proposées, on peut noter la solution Paylib qui permet aux entreprises de mettre en œuvre un système de moyens de paiement en ligne gratuit pendant 3 ans, ou encore l’offre de solutions Wishibam qui propose la mise en place gratuite d’une place de marché locale et des commissions offertes pendant les 6 premiers mois.

Une campagne de sensibilisation

Cet accompagnement est soutenu par une campagne massive de sensibilisation des entreprises.

Ainsi, un guide pratique vient d’être diffusé par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance ainsi que par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Il est disponible à l’adresse suivante : « www.economie.gouv.fr/guide-pratique-commercants-numerisation ».

Dans le même temps, 60 000 entreprises vont être contactées par téléphone par les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) et les Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA). Ces dernières vont également mener 10 000 diagnostics présentiels approfondis. De plus, un plan ambitieux de formations-actions gratuites pour les entreprises sera lancé dès le début de l’année 2021, afin d’accompagner et de coacher des TPE à passer à l’action numérique en vue de leurs besoins.

Enfin, les petites entreprises pourront également s’appuyer sur France Num, initiative gouvernementale pour la transformation numérique des TPE/PME.  Pilotée par la Direction générale des entreprises, France Num fédère des ressources pratiques, des aides financières et un réseau de conseillers qui sont actifs sur tout le territoire. Elle a pour objectif d’apporter une solution concrète à chaque TPE/PME pour sa transformation numérique grâce à sa plateforme en ligne disponible sur le site www.francenum.gouv.fr, ou encore de rechercher l’ensemble des offres de financement disponibles, notamment régionales.

Les collectivités engagées

Ce plan sur la numérisation des entreprises concerne également les collectivités. Il s’agit de leur apporter un soutien financier et logistique immédiat pour développer une plateforme locale de commerce en ligne. Chaque commune qui s’engagera sur cette voix pourra ainsi bénéficier d’une aide de 20 000 euros.

Ce financement forfaitaire sera complété par un soutien en ingénierie pour la mise en place de ces solutions, ainsi que par le déploiement d’offres de formation et de diagnostics destinées aux commerçants, à travers le recrutement de « managers de centre-ville » (subvention de 40 000 € sur 2 ans) et la réalisation de « diagnostics-flash » sur le commerce, prise en charge à 100 % par l’État. Les collectivités intéressées sont invitées à contacter l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

L’accompagnement sera réalisé par la Banque des territoires auprès des collectivités locales qui souhaitent développer des solutions numériques pour leurs artisans et commerçants.

Cet accompagnement inclut un diagnostic et le développement d’une plateforme locale de e-commerce, de retrait commande ou de réservation à distance, choisies préférentiellement parmi les solutions identifiées sur le site internet clique-mon-commerce.gouv.fr.

Plusieurs collectivités locales ont déjà mis en place avec succès des plateformes de e- commerce, qui permettent à tous les commerçants de la commune d’être référencés et de vendre en ligne leurs produits. C’est notamment le cas à Angers, Évreux, Nice, ou encore Châlons-en-Champagne.

Conseils et bonnes pratiques numériques

Il ne suffit de proposer une offre de commerce en ligne pour voir arriver le succès. Comme tout outil, ce dernier nécessite un certain entretien. Voici quelques pistes.

1) Mettre à jour vos informations pour assurer votre visibilité :

– Vérifier votre présence en ligne en cherchant votre entreprise dans un moteur de recherche ;

– Assurez-vous que vos informations de contact sont à jour ;

– Informez vos clients d’éventuels changements (horaires, conditions d’accueil et de vente…) ;

– Soyez présents sur différents sites : les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, mais aussi sur le site d votre collectivité locale, les annuaires sectoriels ou encore le site de l’association locale de commerçants.

2) Gardez le contact avec vos clients et faites connaître l’évolution de votre offre :

– Animez votre présence sur les réseaux sociaux en publiant régulièrement et en partageant des contenus, des photos, des offres promotionnelles… ;

– Tenez informés vos clients sur vos produits, vos nouveautés, vos promotions en leur envoyant un courriel ou un sms.

3) Développez le retrait de commande et la vente à distance :

– Pour commencer, développez la réservation d’articles en ligne et le retrait de commandes ;

– Vendez en ligne sur place de marché, soit par l’intermédiaire d’une place de marché locale ou nationale ;

– Mettez en place le paiement en ligne et un système de livraison grâce à des outils numériques sécurisés ;

– Concevez votre propre site de e-commerce.