Les Nouvelles de la Boulangerie

Comprendre les logos (2) « Valorisation des produits alimentaires »

Nous vous avons présenté, dans le précèdent article, les logos concernant les appellations d’origine (AOC, AOP et IGP). Nous allons maintenant aborder la signification d’autres logos utilisés pour valoriser des produits alimentaires.

 

Le label agricole « Label Rouge »

Le label agricole existe depuis 1965 et la marque « Label Rouge » est la propriété de l’état (Ministère de l’Agriculture).

Les labels agricoles attestent qu’un produit possède des caractéristiques spécifiques, préalablement fixées dans un cahier des charges, établissant un niveau de qualité supérieure au produit courant. Ces produits doivent se distinguer des produits similaires notamment par leurs conditions particulières de production et de fabrication.

Actuellement, il existe plus de 400 labels homologués en France. Ils sont largement utilisés dans la volaille mais également dans la viande, les fromages et produits laitiers, les fruits. Il existe même une baguette de tradition française Label Rouge.

Le label rouge peut être associé avec une IGP (Indication Géographique Protégée), une STG (Spécialité Traditionnelle Garantie) ou la mention « Agriculture Biologique », mais n’est pas cumulable avec une AOP (Appellation d’Origine Protégée).

Comme pour les AOC, les ODG (Organisme de Défense et de Gestion) doivent, dans un 1er temps, définir la référence à laquelle on compare le produit puis démontrer, dans le cahier des charges, les conditions de production qui concourent à la qualité supérieure du Label Rouge. Enfin, ils doivent évaluer ou faire évaluer les qualités organoleptiques par un jury.

Le cahier des charges doit être homologué par arrêté ministériel, après avis de la CNLC (Commission Nationale des Labels et de la Certification de conformité).

Le respect des cahiers des charges par les opérateurs est contrôlé par des organismes certificateurs.

Spécialité Traditionnelle Garantie (STG)

Ce signe européen garantit qu’un produit alimentaire a été fabriqué selon des procédés considérés comme traditionnels (soit être produit à partir de matières premières traditionnelles, soit se caractériser par une composition traditionnelle ou par un mode de production et/ou de transformation traditionnel). Une STG met en valeur une recette par exemple. Un tel produit ne présente pas (ou plus) de lien avec son origine géographique. Pour les produits français, la STG est établie sur la base d’un cahier des charges, d’un label ou d’une certification de conformité. Ce signe connaît peu de succès pour l’instant.

La Certification de Conformité de Produit

Elle a été créée en 1988 et concerne principalement les viandes, les céréales, les fruits et légumes, les œufs et les charcuteries.

La certification de conformité de produit n’est pas censée garantir une qualité supérieure ni une meilleure saveur. Elle doit toujours se distinguer par au moins deux caractéristiques spécifiques (alimentation ou élevage en plein air par exemple) et donc apporter un plus par rapport à la stricte application des spécialisations de base. Les caractéristiques certifiées doivent être significatives, objectives et mesurables et doivent obligatoirement être précisées dans l’étiquetage.

Les Produits Biologiques

Il existe deux logos pour valoriser les produits « BIO ». Le logo « AB » est une marque nationale ; la feuille avec les étoiles correspond au logo  européen créé en 2000.

La réglementation concernant les produits BIO sera développée dans un prochain article.

Sources : INAO et Ministère de l’Economie et des Finances

Encore plus d’infos et d’outils pratiques sur le site du Pôle Innovation de l’INBP, www.inbpinnov.com