Les Nouvelles de la Boulangerie

Conférence de Presse : L’identité visuelle ‘boulanger’ et la 15ème Fête du Pain présentées à la Presse

La Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française a donné une conférence de presse en présence des principaux acteurs de la filière blé-farine-pain, le 13 avril à la Maison des Polytechniciens à Paris. Elle avait pour but de lancer officiellement devant les médias, la nouvelle identité visuelle « boulanger » et de présenter la 15ème édition de la Fête du Pain du 13 au 17 mai.

 

N’est pas boulanger qui veut ! On ne s’autoproclame pas boulanger du jour au lendemain… « La nouvelle Identité visuelle ‘‘boulanger » permettra aux consommateurs d’identifier clairement les points de boulangerie qui répondent à la loi de 1998 ».

C’est ce qu’a souhaité souligner, entre autres, le Président Jean-Pierre Crouzet aux journalistes lors d’une conférence de presse consacrée au lancement de la nouvelle identité visuelle. L’occasion de rappeler aussi, que les boulangers ont un métier réglementé qu’ils exercent dans le respect de la qualité et la recherche de l’innovation. Et qu’au travers d’une identité visuelle générique et institutionnelle, les boulangers disposeront bientôt d’un repère pour s’identifier… Un signe fort qui fédèrera toute une profession. En effet, l’identité visuelle “boulanger” est la traduction de la loi n°98-405 du 25 mai 1998 du Code de la Consommation qui détermine les conditions juridiques de l’exercice de la profession de boulanger.
Le commerce qui utilise l’identité visuelle “boulanger” est une boulangerie, au sens de la loi. Comme la “croix” des pharmaciens connue de tous, cette identité sera un signe distinctif qui permettra au consommateur d’identifier rapidement une boulangerie. Cette identité visuelle “boulanger” sera utilisée avec cohérence et rigueur pour être immédiatement identifiée par le public. Par sa simplicité et sa singularité, le signe graphique est le point d’ancrage de l’identité visuelle “boulanger”. « L’ancienne image avait 30 ans, a repris Jean-Pierre Crouzet. Aujourd’hui, nous voulons faire entendre ce qu’est une boulangerie, au sens propre du terme. Nous voulons apporter aux consommateurs cette transparence (…) avoir des entreprises performantes, qui puissent investir par la suite et qui puissent se développer ». Daniel Laidin, président de la Commission de Communication à la CNBPF, a énuméré les éléments du kit mis à disposition des boulangers : l’enseigne lumineuse, la plaque émaillée, l’affiche et la vitrophanie. « Comment ne pas soutenir une initiative de ce genre ? Il me paraît légitime que la Boulangerie – client historique de la Meunerie – veuille mettre en place un tel dispositif (…) Elle bénéficie d’une loi qui lui permet de protéger ses caractéristiques et elle a raison de le faire valoir à travers cette nouvelle identité visuelle », a lancé Joseph Nicot, président de l’Association Nationale de la Meunerie Française, également présent tout au long de la conférence de presse. « C’est un dispositif ouvert à tous les boulangers et pour nous, c’est très important d’être généraliste sur ce point ».
Elisabeth Fabre, directrice de Passion Céréales, Guy Harlé, président honoraire de la Chambre Syndicale Française de la Levure et Patrice Mora, président d’EKIP (les équipementiers), sont intervenus également, en soulignant leur enthousiasme et leur soutien à cette initiative de la nouvelle identité visuelle, à laquelle ils ne pouvaient que s’associer.

 

Perspectives en matière d’emploi et Fête du Pain
A Paris, la Fête du Pain se tiendra sur le Parvis de la Cathédrale Notre-Dame du jeudi 13 au lundi 17 mai. Durant ces cinq journées, le Pays Basque sera à l’honneur : dégustation de produits régionaux, accueil des enfants pour l’initiation à la panification, accueil des scolaires le lundi 17 et ateliers de confection de tartines avec les produits du Pays Basque. Le public pourra aussi s’initier à la pelote basque, à la force basque et aux chants basques ! Bien sûr les régions se mobilisent également pour cet évènement (vous pouvez retrouver le programme des manifestations par département sur le site : www.fetedupain.com).
Cette Fête du Pain sera une nouvelle fois l’occasion d’aller, partout en France, à la rencontre des boulangères et boulangers et de découvrir leur métier et leurs produits. L’ambiance sera à la fête également sur les places des villes et des villages, où de nombreuses animations seront proposées sous le signe de la convivialité, du partage et du plaisir.
Materne Hauk, président du Groupement professionnel départemental de la boulangerie du Bas-Rhin, a apporté son témoignage concret concernant les animations qui seront réalisées dans sa région et son département. Cette conférence de presse a aussi été l’occasion pour Laurent Serre, président de la Commission Qualité, Formation et Innovation à la CNBPF et Gérard Brochoire, directeur de l’INBP, de parler de la formation, et plus particulièrement des emplois et de l’évolution professionnelle. Avec plus de 12 millions de visites quotidiennes, les boulangeries- pâtisseries figurent parmi les premiers commerces de proximité fréquentés par les Français. Le secteur est un vivier d’emplois considérable. Face à une pénurie de main d’oeuvre qualifiée, un jeune désireux de se lancer dans le métier n’aura aucun mal à trouver un emploi. La voie de l’apprentissage, véritable tradition dans l’artisanat alimentaire, garantit les meilleurs taux d’insertion dans l’emploi. Il existe des perspectives à l’international : le savoir-faire des boulangers français est très apprécié, notamment en Amérique du nord et au Japon. Les opportunités de reprise se multiplient avec les départs à la retraite des chefs d’entreprise de la génération du baby-boom. Après quelques années d’expérience, un salarié peut espérer ouvrir sa boulangerie et devenir son propre patron. Il devra pour cela avoir acquis des compétences en gestion, en informatique, en communication et savoir encadrer une équipe, car il ne s’agit plus seulement pour un boulanger de « fabriquer » le pain… Il lui faut maintenant des qualités de management.