Les Nouvelles de la Boulangerie

Coucou ! Du 23 au 29 mai, c’est la Fête des Pains

« Fête des pains : Variez les plaisirs… », tel est le slogan de la prochaine édition de la Fête du Pain. Cet événement qui depuis plus de vingt ans, vous met chaque année à l’honneur.

Après les pains historiques, présentés dans notre dernier numéro, découvrez des pains régionaux de conception récente, ils sont tout nouveaux, tout beaux !

Plus que d’autres, certains pains font la fierté des boulangers. Ceux qu’ils ont créés, réalisés, à force d’inventivité, de recherche et de trouvailles. Ces créations originales sont le pur produit de leur art. Œuvres éphémères, elles ne durent que le temps d’un repas, d’une fête ou d’une manifestation, mais pas seulement.

Certains pains issus de ces démarches artisanales peuvent être le fruit d’un projet collectif qui s’inscrit durablement dans le terroir. Ainsi, au fil des années, ces « nouveaux » pains viennent s’ajouter au panthéon des pains français, au patrimoine gastronomique local. Créés par des groupements professionnels locaux de boulangers, de céréaliers et de meuniers et issus de culture raisonnée, voire bio, ils sont gages de confiance pour les consommateurs.

Croustilot : un pain local !

Ce pain est fabriqué avec une farine exclusivement issue du Lot et aucun additif n’est ajouté. Réputé pour ses qualités gustatives et sa longue conservation, c’est un pain qui séduit les gourmets et s’accommode avec tous les mets, foie gras compris… indispensable pour un pain lotois !

Ptinor : le ch’ti pain du Nord !

Né en mai 2014, ce pain bio est fabriqué dans le Nord-Pas-de-Calais avec des farines 100 % locales. Celles-ci sont associées à un levain à base de miel de châtaignier et de jus de pomme bio. Il a un goût original qui fait le bonheur des amateurs.

Savouet : un pain savoyard !

Depuis 2011, le Savouet est fabriqué artisanalement à partir d’une farine 100 % locale. Les blés utilisés doivent avoir poussé sur le territoire savoyard. Ce pain a l’allure d’une baguette en forme de Croix de Savoie. Constitué d’une farine de tradition française avec une teneur en sel de 18 %, ce qui correspond aux objectifs nutritionnels de santé publique, il est doté de grandes qualités gustatives : croustillant en bouche, il a une saveur légèrement grillée. Sa mie crème, légèrement compacte et très goûteuse, fait du Savouet un pain gourmand à déguster seul ou en accompagnement.

Chardonnette : la belle de Lorraine

Chardonnette est née en mai 2010. Blonde, cette cousine de la baguette de tradition française, présente un goût typé, un peu plus acide avec un arrière-goût de miel. Les Lorrains en raffolent !

Herriko : le pain basque

Son nom signifie « pain d’ici » ou « pain local » en patois basque. Il est né en 2013 sous l’égide d’Uztartu, un collectif d’agriculteurs, de meuniers et de boulangers qui ont relancé la culture du blé dans les champs basques, disparue depuis quarante ans. Il doit être cuit uniquement dans un four à sole avec une teneur limitée en sel. Ses habitués aiment sa mie fondante et sa croûte dorée.

Mie’nutie : une baguette inédite !

Née en Languedoc-Roussillon, Mie’nutie est fabriquée avec une farine de blé dur, à la différence de la plupart des pains fabriqués avec des farines de blé tendre. Le procédé – tenu secret ! – a été le résultat de nombreuses recherches, fruit d’une étroite collaboration entre la Toulousaine des Farines, une meunerie locale avant-gardiste et l’INRA. Ce fut un véritable défi technologique qui a permis de mettre au point une baguette moelleuse à la mie alvéolée et tendre, aux notes légères de noisettes et pouvant se conserver quarante-huit heures. Elle est « sublime » frottée à l’ail avec un filet d’huile d’olive et accompagne divinement les plats en sauce et les ratatouilles.

Raspaillou : un pain 100 % bio et solidaire !

 Créé dans le Gard, l’Hérault et l’Aude, le Raspaillou est sans conteste le fruit d’une étroite collaboration entre agriculteurs, boulangers et meuniers.

Cet élan local et solidaire a permis la naissance d’un pain bio régional. Au-delà du symbole local, le Raspaillou peut aussi se targuer d’être un pain de qualité, à la fermentation lente, ce qui permet un meilleur développement de ses arômes. Il se présente sous diverses formes : nature, aux céréales ou complet. A Jacou, dans l’Hérault, Nicolas Ellul a créé un « Raspaillou aux six céréales toastées » qui lui a valu « L’Hérault gourmand 2015 ». Les céréales – sésame, millet, pavot, lin jaune, lin noir et tournesol – sont toastées et infusées pour libérer aux mieux tous leurs arômes. Ce qui donne un pain croquant en bouche et très aromatique, accord parfait avec la charcuterie et le magret fumé. En quelques années, le Raspaillou est devenu un modèle de production agricole durable, une véritable success story à la française.

 

A l’occasion de la Fête du Pain 2016, vous aussi, fabriquez et mettez en avant dans votre boulangerie des pains de votre région !

Crédit photo du Ptinor : Agence Konfiture – Konfiture.com