Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Coupe du Monde de la Boulangerie 2020 : la Chine gagne, l’Asie rayonne

Vitrine d’une profession et preuve du rayonnement du pain sur tous les continents, la 10e Coupe du Monde de la Boulangerie a encore connu un grand succès. Elle a suscité un véritable engouement populaire, digne des plus grands matchs de football. Les supporters étaient tout aussi motivés que les équipes participantes, créant une ambiance survoltée. De quoi mettre la pression et garantir le spectacle. Et quel spectacle, les douze équipes se sont surpassées pour séduire et surprendre les membres du jury, prouvant leur valeur et leurs savoir-faire.

La France à la 5e place

À l’issue des différentes épreuves, c’est finalement la Chine qui s’est imposée, succédant ainsi à la Corée du Sud, vainqueur en 2016. Le Japon s’octroie la deuxième place du podium, suivi par le Danemark. Seule petite déception dans cette grande fête mondiale de la boulangerie, la cinquième place de l’équipe de France qui a pourtant livré une très belle prestation.

Rappelons que cette Coupe du Monde de la Boulangerie a réuni les 12 meilleures équipes mondiales composées de trois candidats et un coach. Chacun des trois candidats est dédié à une catégorie : baguette et pains du monde – viennoiserie – pièce artistique et une partie commune aux trois candidats : la panification gourmande.

Enthousiasme et professionnalisme

« Nous ne pouvons que saluer avec enthousiasme, le professionnalisme et l’investissement des équipes qui ont hissé cet évènement à un niveau exceptionnel encore jamais atteint », s’est félicité Christian Vabret, Meilleur Ouvrier de France et créateur de cette compétition en 1992. « C’est avec respect et fierté que nous applaudissons le travail de toutes les équipes, dignes représentantes de leur profession. »

Rendez-vous est maintenant donné en 2022 pour la suite de cette prestigieuse compétition.

Le podium de cette 10e édition : premier la Chine (équipe composée de Yu Peng pour la baguette et les pains du monde (bpm), Lu Pei Zhi pour la viennoiserie (v), Gong Xin pour la pièce artistique (pa) et le coach (c) Wang Li), second le Japon (équipe composée de Ninomiya Shigeaki (bpm), Tsuda Yoshiki (v), Katsumi Yohei (pa) et Nagata Yuki (c)) et troisième, le Danemark (équipe composée de Troels Mikkel Hansen (bpm), Siri Pallesen (v), Asger Skov Hansen (pa) et Kasper Hansen (c))