Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Créer une atmosphère propice à la vente tout en réduisant vos consommations

L’éclairage, ça compte ! L’éclairage d’un commerce commence par l’extérieur : illuminer la vitrine et la façade va inciter les clients à franchir le seuil de votre magasin. Mais l’éclairage est aussi important à l’intérieur : une mise en lumière plus ciblée de certains produits vous permet d’orienter le client et de stimuler l’acte d’achat. L’idéal étant de valoriser, voire scénariser vos fabrications sans alourdir la facture, bien au contraire.

Créer un climat propice à la vente
Choisir un bon éclairage, c’est bien sûr une démarche esthétique et commerciale qui va mettre en valeur le décor et les produits, mais pas seulement. Cela influe aussi sur le confort et le bien-être des clients, tout comme celui des salariés. Cette nouvelle atmosphère produit alors un climat propice à la vente.

Réduire vos consommations d’électricité
Repenser votre système d’éclairage peut également vous permettre de faire baisser votre facture d’électricité et d’augmenter vos bénéfices grâce aux économies d’énergie générées. En effet, les nouvelles technologies de lampes et les systèmes de gestion de l’éclairage vous donnent la possibilité de créer une ambiance lumineuses sur-mesure adaptée aux besoins de votre commerce tout en réduisant vos consommations.

Faire des choix éclairés

Mais concevoir l’éclairage d’un magasin n’est pas si simple. C’est un investissement qui nécessite d’être étudié précisément. Il faut prendre en compte les contraintes spécifiques du lieu, les critères techniques des sources lumineuses choisies, qu’elles soient à LED, fluorescentes ou à iodure métallique. Il est recommandé de choisir des luminaires avec la marque NF luminaire, ENEC ou ENEC + pour les LED. Sans oublier la réglementation qui s’applique à l’éclairage des vitrines et des façades. Un décret du 31 janvier 2012 impose ainsi l’extinction des enseignes lumineuses entre 1 h et 6 h du matin. Si le magasin ouvre pendant ces plages-là, il doit éteindre ses enseignes une heure au plus tard après la cessation d’activité. Un autre décret paru en janvier 2013 émet les mêmes préconisations concernant les façades et vitrines qui doivent être éteintes au plus tard une heure après l’occupation des locaux.

Patrice Drapier, Expert éclairage à la R&D EDF