Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

DEBORAH OTT

« Passionnée par la viennoiserie depuis toute petite »

La jeune femme participera aux Masters de la Boulangerie 2018, du 3 au 6 février sur le salon Europain, à Paris Nord Villepinte.

 

C’est un nouveau défi que s’est lancée Déborah Ott ; celui de remporter, dans sa catégorie de prédilection, la Viennoiserie, le prestigieux concours des Masters de la Boulangerie 2018. Cette fois ci, elle le sait, il n’y a qu’une place à prendre. Un seul gagnant l’emportera (dans chaque catégorie, Viennoiserie, Pain, ou Pièces Artistiques).

12 candidats sélectionnés sur la base des meilleures notes obtenues à la Coupe du Monde de la Boulangerie ou à la Coupe Louis Lesaffre, et 6 candidats retenus en Wild Card, défendront l’excellence de la Boulangerie lors de cette compétition. Lesaffre, co-fondateur et organisateur de ce concours, lancera pour cette nouvelle édition, de tous nouveaux défis aux candidats.  L’enjeu est de taille : seuls 3 candidats, un par spécialité, remportera le titre très convoité de « World Master Baker 2018 ».

Habituée des concours

« C’est le plus haut concours auquel je n’ai jamais participé… Au-dessus, il y a le concours MOF et c’est tout ». Mais il ne faut pas s’y méprendre, la jeune femme n’est pas à son coup d’essai. Derrière sa voix douce et son calme apparent, se cache un tempérament de championne. Déborah Ott a déjà participé à de nombreux concours régionaux, nationaux et internationaux. En 2008, elle remporte le concours MJB de France (Meilleur Jeune Boulanger de France), en 2009 elle est Lauréate de la Coupe internationale sur le salon IBA et, en 2014, elle est Championne de France dans la catégorie « viennoiserie ».

Formée au CFA Siegfried de Haguenau (Bas-Rhin), Déborah Ott est Titulaire d’un Brevet de Maîtrise en Boulangerie et compte déjà, à 26 ans, 12 ans d’expériences professionnelles en Boulangerie artisanale.

Les hommes ont toujours été galants

Aujourd’hui salariée à la « Boulangerie Wesner » à La Walck en Alsace (Bas-Rhin), elle gère la partie Viennoiserie de la boutique, de la fabrication du croissant à celle de la brioche. Son patron, Marc Wesner gère la partie Pain. « Nous sommes 3 ouvriers au fournil. Je travaille avec des hommes. Et lorsqu’on est une femme, il faut toujours prouver ce dont on est capable. Même si ça n’a jamais été un problème ou négatif pour moi, car les hommes ont toujours plutôt été galants avec moi ».

Pour les Masters de la Boulangerie, Déborah Ott s’entraîne avec son coach, Xavier Honorin, Champion du Monde en 1996 de la Boulangerie, catégorie Viennoiserie. « Je travaille en conditions réelles, on essaie de reproduire le plus possible les conditions du concours, en travaillant dans les labos, comme le jour ‘’J’’. Il me regarde faire, et ensuite on débriefe », raconte-t-elle.

La viennoiserie, c’est une passion depuis toute petite. « En Alsace, nous avons beaucoup de fêtes traditionnelles et de viennoiseries spécifiques, comme le pain d’épices, le bretzel… Avec maman, nous mettions souvent la main à la pâte quand nous étions petits.  Même si l’on faisait des choses simples, j’ai toujours adoré. C’était manuel et j’aimais beaucoup travailler la pâte et fabriquer des ‘’douceurs’’… », se souvient-elle. Et d’ajouter : « La viennoiserie permet de réaliser de multiples saveurs, des textures différentes, on peut y mettre des fruits, de la crème, et créer toutes sortes de formes… C’est ce qui m’a toujours attirée ! »

Lila Enfrun