Les Nouvelles de la Boulangerie

Des aiguilles pour être zen

Longtemps restée confidentielle, l’acupuncture rencontre aujourd’hui un large public, conforté par les études scientifiques avérant son efficacité, notamment pour lutter contre le stress. La méthode fait partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et peut facilement se combiner à d’autres techniques pour apporter une relaxation durable qui limite la prise de médicaments. Et les effets positifs se font sentir dès la première séance…

L’acupuncture en quelques points

Cette méthode douce vise à rétablir l’équilibre du corps et la circulation du Qi, l’énergie, en la stimulant à l’aide de petites aiguilles. Dans la médecine chinoise, les symptômes sont causés par le blocage de l’énergie qui provoque des perturbations en cascade sur l’organisme. L’éventail des bienfaits de l’acupuncture est large, même si les séances sont souvent axées autour de problématiques liées au stress.

À côté d’une acupuncture traditionnelle, qui repose sur le parcours de l’énergie suivant les douze méridiens, on trouvera, en France, une pratique occidentale. Réalisée par un médecin, elle utilise moins d’aiguilles et s’appuie davantage sur le système nerveux et endocrinien.

Une séance en pratique

En France, cinq mille médecins ont été formés à la pratique. La consultation commence par un interrogatoire minutieux pour faire le point des symptômes, en analysant leurs caractéristiques yin et yang. L’état général du patient va guider l’acupuncteur vers les points à stimuler. La prise de pouls et l’observation de la langue vont aussi lui donner des informations précieuses.

Quant aux aiguilles, il les utilise avec parcimonie. Vous ne risquez pas de vous transformer en hérisson ! L’acupuncteur peut également avoir recours à une technique alternative, la moxibustion, qui consiste à stimuler les points d’acupuncture en les chauffant à l’aide de cônes ou de bâtonnets.

Bien choisir votre praticien

Il n’est pas toujours facile de faire le tri dans l’annuaire des acupuncteurs… La meilleure méthode reste bien évidemment le bouche à oreille. Mais vous pouvez également passer par la Fédération nationale de médecine traditionnelle chinoise ou l’Association française d’acupuncture (acupuncture-france.com) pour trouver une liste de praticiens s’engageant à respecter un code de déontologie. À noter qu’en France, la pratique de l’acupuncture est réservée aux médecins ou aux sages-femmes ayant suivi un cursus dans une des six facultés proposant cette orientation.

La réalité reste tout autre sur le terrain. La législation ne reconnaissant pas la médecine chinoise, la plupart des praticiens n’ont pas de diplômes en médecine. Petite précision : le tarif d’une séance peut varier avec une moyenne de 60 €, sachant qu’elle peut être remboursée en partie, notamment avec certaines mutuelles, si votre praticien est un médecin-acupunteur conventionné.

Et ça fait mal ?

Les phobiques des piqûres se poseront bien évidemment la question, quitte à faire monter leur stress d’un cran. La seule manière de le savoir ? Essayer ! Le résultat ? Franchement, tout à fait supportable. Juste une sensation de petit picotis sur la peau. La détente vient rapidement, jusqu’à en oublier les aiguilles !