Les Nouvelles de la Boulangerie

Des collaborateurs de groupements dévoués et impliqués

La formation des collaboratrices et des collaborateurs des Groupements professionnels départementaux s’est tenue le jeudi 30 juin et vendredi 1er juillet dernier, sous la houlette de Pierre-François Tallet, directeur de la Formation à la CNBPF et d’Estelle Lévy, consultante formatrice pour les Métiers de Bouche. Lionel Mansat, directeur régional Île-de-France a accueilli le groupe dans ses locaux du 6e arrondissement de Paris, rue Notre Dame des Champs. Une formation annuelle, qui a un objectif triple :

Et ce pour servir le plus efficacement et activement les artisans boulangers adhérents à leur groupement.

Des ateliers participatifs

Nouvelle expérience cette année ; le premier jour leur a permis de travailler le management de proximité, à travers des ateliers collaboratifs permettant de mutualiser les expériences de toutes et tous. Le formateur et Boulanger chef d’entreprise à l’Institut National de la Boulangerie et de la Pâtisserie, Vincent Flu, leur a proposé des outils et supports simples et opérationnels. Les collaborateurs ont pu échanger sur leurs préoccupations de tous les jours sur le terrain, et surtout partager leurs solutions, leurs « astuces » pour parvenir à résoudre ces problématiques.

Le second jour était réservé à l’approche métier en abordant les aspects pratiques du droit du travail et de la communication en les transposant à des exemples concrets liés à la profession d’artisans boulangers. Les secrétaires des groupements professionnels sont au quotidien au contact d’adhérents confrontés à des problèmes liés au droit du travail. Delphine Mau, directrice juridique de la CNBPF et Kaïs Otmane Telba, juriste CNBPF, leur ont présenté les actualités juridiques et réglementaires en 2022 et leur impact dans la profession, ainsi qu’un état des lieux des Commissions Paritaires Régionales de la Boulangerie-Pâtisserie (CPRBP). Ce fut l’occasion d’échanger notamment sur le projet « CRM » (« Customer Relationship Management ») à destination des groupements professionnels ; un logiciel qui va être mise en place prochainement et qui permettra d’optimiser la relation entre le groupement et les adhérents. A été largement abordé également l’évolution du Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP), que les entreprises d’au moins 11 salariés doivent mettre à jour chaque année.

Second module du deuxième jour de cette formation : la présentation de l’enjeu des réseaux sociaux pour l’artisanat de bouche, par Anne Aldeguer, directrice de la Communication de la CNBPF et Cinthia Atin, chargée de Communication à la CNBF (thème développé en page 18 de ce numéro).

Le thème de la Retraite abordé

Laurence Fontenot, Responsable des partenariats chez Médicis, est venue parler aux collaborateurs de la Retraite. « Mon objectif est de vous informer sur les bonnes pratiques pour comprendre et préparer votre retraite, de vous montrer que l’on peut s’y intéresser à tout âge, mais que le plus tôt est le mieux pour ne pas être pris au dépourvu. En moyenne, la plupart des gens s’en préoccupent vers 54 ans, mais c’est mieux de le faire 10 ans avant ? Ensuite, on peut toujours rectifier et optimiser », a-t-elle précisé. Ou encore : « Il est toujours utile de rencontrer un conseiller Retraite pour se faire expliquer son RSI, et mettre en place des solutions pour passer d’une épargne de précaution à une épargne stratégique ».  

Muriel Debourges, Responsable de développement accords de branche chez AG2R LA MONDIALE, a rappelé les différentes prérogatives de la Mutuelle et les points forts des offres branches (prévoyance, santé, mensualisation, fonds de péréquation, fonds de prévention, fonds d’action sociale, indemnités de départ en retraite…).

Pour clore cette formation, Marius Sourdon, directeur du CFA-BPF, a rappelé l’existence de « Boulpat Services » mis en place et proposé par l’INBP. Les boulangers adhérents aux groupements peuvent contacter gratuitement ce service, pour toute question règlementaire, ou sur l’hygiène, la sécurité, l’étiquetage, les produits, le matériel (par téléphone au 02 35 58 17 70 ou par mail à doc@inbp.com).

Globalement, il ressort de cette formation une envie générale de la part des collaborateurs de groupement de progresser, de se remettre en question. Ils sont très investis et ont à cœur de bien faire, de confronter leurs expériences avec leurs collègues pour savoir si leur manière de progresser sur le terrain est la bonne, de communiquer davantage, d’échanger sur les moyens qui existent. Ils viennent à cette formation annuelle avec le désir d’en apprendre toujours plus et de sortir de leur « zone de confort », en quête d’informations et de nouveaux services à proposer à leurs adhérents, pour fédérer encore et toujours…  

Lila Enfrun