Les Nouvelles de la Boulangerie

Deux Boulangères reçoivent le Prix Madame Commerce de France

Maryse Portier, de Paris, et Danièle Crouzet de Fontaine Les Dijon, ont reçu le Prix Madame Commerce de France qui vise à promouvoir le rôle de la Femme dans tous les secteurs de l’entreprise et de la vie économique en France.

Le 13e Prix Madame Commerce de France s’est déroulé le 19 octobre à l’Hôtel de Ville de Bordeaux. En l’absence du maire Alain Juppé, excusé, les 22 lauréates et leurs accompagnateurs ont été accueillis dans le salon d’honneur du Palais Rohan, par Madame Virginie Calmels, adjointe chargée de l’économie, de l’emploi et de la croissance durable.

La cérémonie  s’est déroulée sous la baguette d’Agnès Chauveau, présidente du CEFEC, en présence de Paulette Laubie, fondatrice du Prix Madame Commerce de France.

Le prix a été remis aux boulangères par Nicole Robine, présidente du secteur Ille de France au Cefec, et Dominique Anract, président de la Chambre Professionnelle de la Boulangerie-Pâtisserie de Paris et région parisienne.

Danièle Crouzet, 29 ans de métier et d’engagement

Boulangère installée depuis 9 ans à Fontaine Lès Dijon (c’est sa 3e affaire), Danièle Crouzet est co-gérante de l’entreprise avec son mari Jean-Pierre. La boulangerie emploie 4 salariés : un boulanger, deux pâtissiers et une vendeuse, en plus de Danièle qui gère la boutique. Des personnels intérimaires sont engagés pour répondre aux pics d’activité.

Danièle a 29 années d’expérience dans le domaine de la vente en Boulangerie Pâtisserie artisanale. Très tôt elle s’est engagée dans le syndicalisme, ayant toujours eu le souci d’améliorer le quotidien des boulangers et des boulangères ; dans un deuxième temps, son engagement s’est élargi à  l’artisanat et au commerce de proximité, les problématiques étant similaires.

Engagée dans la formation des jeunes, elle a participé à l’élaboration de formations diplômantes comme le Certificat Technique Vendeur – vendeuses en Boulangerie. Elle a été membre de jury de concours professionnels ainsi que pour les examens des Chambre de Métiers.

En 2012 elle a participé à une table ronde au Salon de la Boulangerie pour y défendre la place de la Femme en entreprise. « Il ne s’agit aucunement de féminisme mais juste de la volonté de promouvoir l’égalité professionnelle Femmes /Hommes » précise-t-elle. Son engagement à ce jour continu pour faire entendre la voix de l’artisanat,  synonyme d’économie de proximité, de production non standardisée, de service individualisé ,de transmission de savoir-faire.

Maryse Portier, boulangère et coach en boulangerie

Gérante de à « La Boulangerie de toutes vos envies », à Paris 13e, depuis 2012, Maryse Portier a embrassé le métier de Boulangère en 1979 en reprenant, à Paris 15e, une boulangerie qui était en cessation d’activité. Elle a relancé ce commerce, recréé la clientèle, réaménagé les locaux, créé un salon de thé et revendu l’affaire en 1989.

En 1990 elle a racheté une seconde affaire dans le 12e. Pendant 18 ans à la tête de cette entreprise, elle a su la développé, mettant en application son sens commercial, sa maitrise des techniques du marketing et sa vocation à former des personnels.

C’est ainsi qu’en 2008, elle vend son entreprise pour devenir formatrice agréée spécialisée en boulangerie artisanale.

Activité qu’elle exerce pendant 6 ans, formations de management de boutique, de mise en place d’innovations, de lancement de nouveaux produits, mais également des audits de boulangeries en activité ou pour transmission.

Si Maryse a autant de cordes à son arc c’est qu’elle suivi elle-même de nombreuses formations, en gestion, marketing, management, réglementation, mais également connaissance des produits de boulangerie, obtenant le Brevet de Maîtrise de chef d’entreprise délivré par la Chambre de Métiers de Paris. En 2006, la Banque Populaire lui attribuait le prix de la meilleure entreprise de l’année pour son dynamisme et la formation des apprenties.

Maryse Portier est également très engagée dans la défense de son métier. Responsable adjointe de Paris 13e à la Chambre Professionnelle, c’est aussi une fidèle de la Fête du Pain événement auquel elle consacre une semaine tous les ans.

Aunis