Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Digitalisation et modes de paiement

A l’heure de la digitalisation, les modes de paiement évoluent. Paiement sans contact, par mobile, bornes tactiles… : autant de solutions pour simplifier les paiements, réduire l’attente en caisse mais aussi fidéliser et donner une image dynamique de son commerce. Présentation.

Le paiement sans contact par carte

Connu depuis quelques années, le paiement sans contact permet de régler les achats dont le montant n’excède pas 20€ avec une carte bancaire équipée NFC (Near Field Communication), en l’approchant du TPE (Terminal de Paiement Electronique), sans avoir à composer son code. Seuls 27% des commerces proposent aujourd’hui le sans contact mais ce chiffre est en constante progression selon la FBF (Fédération bancaire française)*. Les atouts pour le commerçant sont multiples : gagner du temps (l’encaissement est trois fois plus rapide qu’avec des espèces, selon la FBF), limiter les erreurs de caisse et les risques liés à la détention de liquidités. C’est aussi un moyen de capter les clients qui n’ont pas de monnaie sur eux, situation très fréquente aujourd’hui. Afin d’encourager l’essor du sans contact, les banques ont décidé d’émettre à partir d’octobre, de nouvelles cartes autorisant les paiements sans contact jusqu’à 30€. Autre projet : d’ici à janvier 2020, tous les TPE des commerces devraient être équipés du sans contact.

Le paiement par mobile

Encore peu répandu, le paiement par mobile est en plein développement avec l’arrivée de diverses applications lancées par les opérateurs téléphoniques, les banques ou des start-up. Selon les applications, soit le client paie en approchant son smartphone du TPE comme avec une carte sans contact, soit il reçoit un QR code, que le commerçant scanne. Certaines applications, telles Lydia et Lyfpay, associent paiement et programme de fidélité : le client cumule des points à chaque paiement par mobile et reçoit des offres ciblées. Pratique pour le client qui n’a plus besoin de sortir sa carte bancaire et sa carte de fidélité, de taper son code ni de récupérer son ticket de caisse car celui-ci est envoyé par SMS ! Pour le commerçant, au-delà du gain de temps, c’est un bon outil pour fidéliser et enrichir sa base client à partir des données récoltées. Les principales solutions d’encaissement sur le marché intègrent déjà certaines de ces applications. Il suffit de les activer moyennant le paiement d’un abonnement ou de commissions sur les transactions.

Et aussi…

Parmi les solutions offertes par les nouvelles technologies pour réduire le temps d’encaissement, on peut citer les bornes tactiles (solution MiamExpress d’Actitouch par exemple) sur lesquels les clients commandent et paient leurs produits avant de les retirer à un point dédié, ou les systèmes de comptes prépayés en ligne (comme le site Les Habitués pour les boulangers) : le client crédite un compte virtuel, débité au fil des achats chez le commerçant.

 

Les nouvelles technologies offrent des solutions tentantes mais avant de se lancer, il est nécessaire de bien analyser les besoins de son commerce et d’évaluer les avantages de la solution choisie par rapport à son coût.

 

L’encaissement devient mobile, lui aussi. De nombreuses solutions de caisse proposent aujourd’hui de transformer son smartphone ou sa tablette en terminal de paiement via une connexion Bluetooth avec un lecteur de carte. Idéal pour le commerce ambulant et les livraisons !

 

*100 000 commerçants de plus chaque année (source : FBF).