Les Nouvelles de la Boulangerie

Dijon Céréales, une transition dynamique pour préparer l’avenir

La 29ème Assemblée Générale de Dijon Céréales s’est tenue au Palais des Congrès de Dijon devant près de 500 participants. Ce rendez-vous a été l’occasion de revenir sur une campagne 2018-2019 marquée par une collecte en hausse de 937 000 T, issue d’une moisson 2018 correcte sur l’ensemble du territoire de la Côte-d’Or. L’exercice a aussi été l’occasion de lancer des projets importants pour le groupe, en lien avec l’Alliance BFC, tout en revoyant l’organisation de certains métiers.

Dans un contexte tendu pour les agriculteurs et leurs coopératives, cette assemblée 2019 a bien démontré la transition engagée par Dijon Céréales, en lien avec les deux autres coopératives de l’Alliance BFC (Bourgogne du Sud et Terre Comtoise) pour s’adapter sur tous les fronts, préparer l’avenir avec et au service de ses adhérents.

Dans cette logique, Dijon Céréales vient de lancer à l’automne 2019 une nouvelle offre « Conseil & Services » qui donne de la lisibilité aux adhérents entre le prix des produits et le conseil apporté. « Notre coopérative a bâti, depuis sa création en 1993, une large expertise en matière d’expérimentation agronomique. En plus d’anticiper la séparation du conseil et de la vente prévue pour 2021, cette nouvelle offre valorise clairement notre travail de R&D, nos outils d’aide à la décision, notre présence sur le digital ou encore l’accompagnement de notre équipe terrain. L’accueil est positif », a expliqué Christophe Richardot, directeur général de Dijon Céréales.

Réorganiser certains métiers difficiles

À l’échelle du groupe, comme l’a rappelé le Président Marc Patriat, « le Conseil d’Administration a souhaité engager une réflexion et des actions fortes pour réorganiser et redynamiser certains métiers difficiles ». Références sont ici faites à la meunerie, la boulangerie et le pôle légumes. L’objectif est de réallouer des moyens aux projets de développement stratégiques. « Il s’agit d’anticiper et d’adapter notre groupe coopératif et la coopérative à la nouvelle donne tout en confirmant notre proximité à nos adhérents ».

Christophe Richardot a tissé les grandes lignes de ces réaménagements. Au sein du pôle meunerie, un partenariat des coopératives régionales (de l’Alliance BFC, Interval et 110 Bourgogne) avec le groupe Nicot (Chagny, 71) va permettre d’optimiser le fonctionnement du moulin Decollogne (Aiserey) au service de la filière bio régionale. Dans l’activité boulangeries, un accord a été passé avec le groupe Maison Roger pour relancer l’activité du réseau de 7 boulangeries dijonnaises (Atelier du Boulanger), là encore dans un esprit de filière locale du blé au pain qui s’affichera dans les boutiques en 2020.

Une réflexion a également été engagée autour de la concrétisation d’un programme RSE (responsabilité sociétale des entreprises), un programme qui doit valoriser le rôle durable des coopératives, interfaces entre les agriculteurs et la société.

Enfin, pour accompagner et incarner cette transition dynamique, Dijon Céréales s’est doté d’un nouveau logo avec pour leitmotiv : « Actifs, Positifs, Coopératifs ».