Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Dijon Céréales

« L’avenir se construit à l’échelle régionale »

Tout en dressant le bilan d’un exercice 2016-2017 rendu compliqu par une moisson 2016 catastrophique, Dijon Crales s’est largement projet, lors de son assemble gnrale du 5 décembre dernier, vers l’avenir, avec la mise en route, en janvier 2018, de l’Alliance-BFC mais aussi l’arrive d’un nouveau directeur gnral. Si son chiffre d’affaires recule de 16,5 %, la coopérative reste néanmoins très solide sur ses fondamentaux, avec une bonne maîtrise de ses charges de fonctionnement (- 6 millions d’euros) et un résultat positif de 2 millions d’euros.

Ce mois-ci, une union de moyens sera lancée avec les coopératives Bourgogne du Sud (Saône-et-Loire) et Terre Comtoise (Doubs), des coopératives avec lesquelles Dijon Céréales a déjà noué de nombreuses collaborations. « L’Alliance-BFC va contribuer au dveloppement de nouvelles filières, des nouvelles technologies et de l’innovation du champ l’assiette, au service de la valeur ajoute sur les exploitations » a précisé Pierre Guez, directeur général de Dijon Céréales.

Passage de témoin

La concrétisation de ce projet correspond à un moment majeur pour la vie de Dijon Céréales et de son DG historique : Pierre Guez transmettra la direction générale le 1er juillet prochain à Christophe Richardot, jusque-là délégué auprès de Dijon Céréales en tant que Directeur général Adjoint.

Passage de témoin de Pierre Guez (au pupitre) vers Christophe Richardot.