Les Nouvelles de la Boulangerie

Enquête de l’Observatoire des métiers

Afin d’adapter la politique de formation professionnelle à l’évolution des métiers, la Confédération Générale de l’Alimentation de Détail et les 5 centrales syndicales représentatives des salariés ont mis en place, en 2004, un Observatoire des Métiers, conformément à la loi du 4 mai 2004, dont la mission est de mener des études prospectives des métiers et des qualifications dans les Métiers de l’alimentation. Concernant la Boulangerie- Pâtisserie, un premier « Rapport de branche » avait été réalisé en 2007. Quatre ans après, ce rapport doit être mis à jour afin de suivre l’évolution de nos métiers. Interview de Michel Bressy, Président de l’Observatoire des Métiers de la Boulangerie-Pâtisserie.

NBP : Quelle est l’origine de l’Observatoire des Métiers ?

Michel Bressy : l’Observatoire des Métiers de la Boulangerie-Pâtisserie est une émanation du paritarisme. Dix membres le composent : 5 représentants des centrales syndicales représentatives de salariés et 5 représentants de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie. Cet Observatoire des Métiers a l’obligation légale, sous l’autorité du Ministère du Travail, de recueillir l’ensemble des informations disponibles en matière d’emploi et de formation et de mener les études nécessaires dans le but de suivre l’évolution des métiers afin de mettre en oeuvre des politiques de formation professionnelle adaptées.

NBP : Une nouvelle enquête est lancée en ce début d’année 2011. Avec quels objectifs ?
Michel Bressy : l’Observatoire des Métiers prépare un nouveau rapport de branche qui sera publié en juin 2011 et qui sera une mise à jour du précédent rapport publié en 2007. Ce rapport servira notamment à faire évoluer l’égalité hommes/femmes dans la profession, c’est une exigence inscrite dans la nouvelle loi sur les retraites, faute de quoi des pénalités seraient appliquées aux entreprises.

NBP : Concrètement en quoi consiste cette enquête ?
Michel Bressy
 : L’étude a été confiée au Cabinet Bouteille. Ce cabinet va envoyer un questionnaire dans le courant du premier trimestre 2011 à un certain nombre de boulangers représentatifs des différents types : ruraux, urbains et de périphérie. Ces boulangers destinataires devront y répondre dans un délai d’une quinzaine de jours et le renvoyer à l’adresse indiquée. Toutes les informations collectées seront anonymes et confidentielles et serviront à rédiger le nouveau rapport de branche.
Ce nouveau questionnaire a été amplement simplifié par rapport à la première version de 2007. Cependant, les boulangers qui auraient des difficultés sur certaines questions pourront appeler soit la Confédération de la Boulangerie-Pâtisserie, M. Casalini au 01 53 70 16 25, soit leur groupement professionnel départemental.

NBP : Pourquoi est-il si important de participer à cette étude ?
Michel Bressy
 : D’abord parce qu’elle est utile à une bonne orientation de la formation professionnelle, notamment pour les futures générations de boulangers et boulangères. Elle permettra de réaliser un état des lieux à partir duquel pourront être définies des actions à mener pour renforcer l’égalité hommes/femmes dans la profession. C’est pourquoi la Confédération incite fortement les boulangers qui recevront ce questionnaire, à y répondre scrupuleusement. Ils apporteront ainsi leur précieuse contribution à une meilleure compréhension des besoins de la profession.