Les Nouvelles de la Boulangerie

Enquête U2P : les entreprises renouent avec une croissance soutenue au 3e trimestre

Dominique Métayer, président de l’U2P.

Après un vif rebond de l’activité au deuxième trimestre (+51,5 %), qui s’expliquait par un rattrapage mécanique et par la levée progressive des restrictions sanitaires, les entreprises de proximité ont conforté leur dynamisme au troisième trimestre avec une hausse de 4 % par rapport au troisième trimestre 2020. C’est ce qui ressort d’une enquête Xerfi Spécific menée pour le compte de l’U2P au troisième trimestre 2021 auprès de 6 200 chefs d’entreprise de proximité.

Aussi bien l’artisanat (+5 % par rapport au troisième trimestre 2020) que le commerce alimentaire de proximité–HCR (+8,5 %) et les professions libérales (+2 %) contribuent à cette croissance. Les hôtels, cafés et restaurants ont ainsi vu revenir la clientèle malgré la mise en œuvre du passe sanitaire. Dans l’artisanat, la croissance bénéficie du dynamisme du bâtiment (+8 %). Au sein des professions libérales, les professionnels du droit (+3 %) et de la santé (+2,5 %) connaissent la croissance la plus forte par rapport au troisième trimestre 2020.

Signe encourageant quant à l’ampleur de cette dynamique, toutes les régions sont concernées, avec une croissance qui s’échelonne de 2 % dans le Centre-Val de Loire à 6,5 % en Île-de-France. Période estivale oblige, la Corse connaît une hausse plus robuste de 10 %.

 L’opinion des chefs d’entreprise de proximité sur leur trésorerie, quant à elle, se stabilise après la forte amélioration du deuxième trimestre. Les professionnels ne sont plus que 14 % (−6 points par rapport au deuxième trimestre 2021) à constater une amélioration de leur trésorerie, contre 15 % (+2 points) faisant état d’une détérioration. Du côté des anticipations quant au niveau d’activité à venir, les prévisions négatives continuent de se réduire (26 % au premier trimestre, 16 % au deuxième et 15 % au troisième), mais les prévisions optimistes s’émoussent elles-aussi et retrouvent leur niveau du premier trimestre, à 17 %, après un deuxième trimestre très optimiste à 23 %.

Cependant, ces bons chiffres ne doivent pas faire oublier l’ampleur de la crise traversée par les entreprises de proximité. Sur les neuf premiers mois de l’année 2021, le niveau d’activité cumulé de l’artisanat, du commerce alimentaire de proximité-HCR et des professions libérales reste ainsi inférieur de près d’un point au niveau affiché sur les neuf premiers mois de l’année 2019 : −0,8 %. Seul l’artisanat, essentiellement grâce au secteur du bâtiment, a enfin retrouvé son niveau d’avant crise.

« Nous ne pouvons que nous satisfaire du dynamisme des entreprises de proximité qui doit à tout prix être conforté et pérennisé. Or, leur croissance est freinée par un environnement économique complexe, marquée par une hausse des coûts d’approvisionnement et des pénuries de matériaux, et par des difficultés de recrutement en raison du manque de compétences et de main d’œuvre disponibles », souligne, face à la situation actuelle, Dominique Métayer, président de l’U2P.