Les Nouvelles de la Boulangerie

Enseigne Boulangerie : A Falaise les Boulangeries se repèrent comme les pharmacies

A Falaise (Calvados), les consommateurs reconnaissaient les pharmacies à leur croix verte et les débitants de tabac à leur carotte rouge, ils peuvent désormais reconnaître les boulangeries à grâce à leur nouvelle enseigne.

 

Profitant de la Fête du pain 2012, dix boulangers de Falaise et des environs, à l’initiative de Pierre Serais quand il était encore leur Délégué de secteur, ont décidé de communiquer fortement sur leur identité professionnelle. Tous ensembles ils ont fait l’acquisition de la nouvelle enseigne qui est réservée à la Boulangerie telle qu’elle est définie par la loi du 25 mai 1998.

En effet, cette nouvelle enseigne permet aux boulangers de se différencier des autres formes de commercialisation du pain comme les industriels, les terminaux de cuisson, la grande distribution.

Nous sommes allés à Falaise, à la rencontre de ces boulangers qui ont bien compris et décidé d’appliquer le principe éternel de « l’union fait la force ».

Cyrille et Sylvie Jussaume, boulangers à Ussy (9 km de Falaise)

« C’est pour être reconnus en tant qu’artisans boulangers que nous avons fait poser cette enseigne, comme sont reconnus les Bureaux de tabac et les pharmacies. Pour nous cela représente le métier. Nous on est vraiment des artisans, nous fabriquons tout de A à Z » affirme Cyrille. « Cette enseigne, elle dit bien ce qu’elle veut dire et elle nous différencie des terminaux de cuisson ».

Gérard et Christine Chauvet, place Belle Croix à Falaise

Ils avaient déjà l’enseigne de «  Ronde des Pains » mais cela ne les a pas empêchés de poser l’enseigne Boulangerie. « Elles sont complémentaires » souligne Gérard. « L’une est l’enseigne d’une marque de farine, l’autre renseigne sur le métier ; il faut lui donner du temps pour qu’elle soit reconnue par le consommateur, mais il en faudrait beaucoup plus partout en France si nous voulons donner la même impression que les pharmaciens ».

Jacky et Carmen Quéron, rue de la Pelleterie à Falaise

Deux enseignes se côtoient désormais sur la façade de cette boulangerie : l’enseigne Banette et la nouvelle enseigne Boulangerie. « Chaque boulanger travaille avec son meunier, Banette est notre marque de farine, mais la farine ne fait pas tout, c’est le travail du boulanger qui fait la différence. Ici nous tout est fabriqué maison et l’enseigne Boulangerie affirme notre qualité d’artisans » précise Jacky.

Pascal Goux, rue Georges Clémenceau à Falaise

« Valoriser le métier, se regrouper et communiquer un même message sur la qualité de notre travail artisanal » ainsi explique Pascal  la démarche des boulangers de Falaise.  En reprenant cette boulangerie il y a presque un an, Pascal a conservé le principe qui donne au client toute la vue sur le fournil. Mais pour cela il fallait être irréprochable, tout a donc été refait du sol au plafond. « Tout est neuf, nous avons choisi de proposer une gamme réduite de pains, viennoiseries et tarterie, un peu de pâte à choux, un peu de chocolat. Tout est fait maison avec des produits de qualité, nos clients apprécient notre travail et nous avons de bons échos »

Jean-Luc et Isabelle Delaunay, place Docteur Paul German à Falaise 

Pour Jean-Luc, il était important que tous les boulangers de Falaise se montrent solidaires et installent ensemble la nouvelle enseigne. « Je suis content de mon meunier mais je ne souhaitais pas avoir une enseigne de meunier » souligne Jean-Luc. « Par contre, la nouvelle enseigne nous permet d’être repérés de loin comme boulangers »

Olivier et Françoise Goudier, rue Saint Gervais à Falaise

Sur la façade du magasin, l’enseigne Boulangerie côtoie l’enseigne Baguépi  et cela ne choque pas. « Ce n’est pas contradictoire »souligne Olivier. « « L’important c’est qu’à Falaise tous les boulangers ont maintenant la même enseigne. Cela fait masse et cela veut bien dire que nous sommes de vrais artisans boulangers ».

Mathieu et Elodie Radufe à Fresné-le-mère (6 km de Falaise)

Il y a un an, Mathieu a acheté cette boulangerie de campagne à son ancien patron. La boulangerie propose un commerce multi-services et un large parking à sa clientèle. « ce parking est très apprécié, notamment par les mères de familles qui peuvent se poser sans avoir de route à traverser ». La boulangerie est en retrait de la route ce qui garantit une certaine sécurité par rapport au passage des voitures, mais l’enseigne est au bord de la chaussée pour être bien visible de loin. « Les gens nous demandent c’est quoi ce « B », et nous leurs disons : c’est le signe du Boulanger qui fabrique ses produits ».

Pierre et Nelly Serais, place Docteur Cailloué à Falaise

Pierre était Délégué du secteur de Falaise de la Maison de la Boulangerie du Calvados lorsqu’il a entraîné ses collègues dans cette démarche d’acquisition de l’enseigne. Depuis il a été élu président du Groupement professionnel départemental, en remplacement de Daniel Roussel.

« Au début, je n’étais pas favorable à cette enseigne »  reconnaît-il. « Mais Daniel Roussel s’est montré persuasif et puis un jour, le camion du meunier a heurté notre enseigne. Il fallait donc la remplacer, je me suis dit : pourquoi pas le faire avec les autres collègues du secteur en profitant de la Fête du Pain  pour développer une opération de communication. Notre achat groupé nous a permis d’obtenir 10% de remise, ce n’est pas grand-chose, mais notre action commune a attiré l’attention des journalistes et nous avons eu plusieurs articles dans la presse. Et puis la minoterie Deslandes nous a aidé a acheté nos enseignes. Ce principe de solidarité nous l’avons aussi appliqué pour la mise en place des 2 jours de fermeture hebdomadaire dans les boulangeries du secteur qui facilite beaucoup la recherche de personnel quand cela est nécessaire ».

« L’union fait la force ! » conclut Pierre Serais

Aunis