Les Nouvelles de la Boulangerie

Etiquetage de la Pâtisserie : « Vente en vrac »

Comment doivent être étiquetés les produits de viennoiserie, de pâtisserie ou tout autre produit vendu non préemballé ?

 

Qu’est-ce qu’un produit vendu en vrac ?

Un produit vendu en vrac est un produit présenté à la vente non emballé.

Certains produits emballés peuvent être assimilés à du vrac tels que :

•             Les produits préemballés pour répondre à une commande.

•             Les produits préemballés pour la « vente immédiate » (pour la journée) : ce cas est difficile à prouver.

•             Les produits préemballés de la taille d’une bouchée (< 5cm ou < 20g) tel que les marrons glacés.

•             Certains ballotins de chocolats (point développé dans un prochain article).

Quelles sont les mentions obligatoires à indiquer ?

Chaque produit doit être accompagné des mentions suivantes :

•             La dénomination de vente.

•             L’état physique du produit si risque de confusion.

•             Le prix de vente.

La dénomination de vente

Comme pour le pain, la dénomination de vente doit être soit fixée par la réglementation ou les usages, soit consister en une description des produits. Les marques, aussi connues soient elles, ou les désignations fantaisies ne peuvent pas être utilisées en lieu et place de la dénomination de vente réglementaire (article R112-4 du code de la consommation).

Toutefois, les noms de marques (peu utilisés en pâtisserie) ou les désignations fantaisies peuvent être utilisées si elles sont accompagnées d’une description du produit

Exemple :

« Merveilleux Coco » est un nom fantaisie.

« Mousse aromatisée à la noix de coco sur biscuit sablé » correspond à la description du produit.

La description du produit a également un intérêt commercial lorsque, par exemple, vous présentez plusieurs variétés d’entremets. Le client, timide ou non, n’est pas obligé de demander la composition à la vendeuse. Il peut prendre le temps de lire les étiquettes et réfléchir à son choix en fonction des goûts de ses invités par exemple.

Remarque : Il est important de réfléchir aux descripteurs utilisés pour décrire son produit et d’utiliser du vocabulaire faisant référence à des caractéristiques organoleptiques (craquant, croustillant, frais, léger, etc.). Votre description doit donner envie au client !

L’état physique du produit

Le client doit être informé de l’état physique du produit, et, notamment, lorsque celui ci est présenté à l’état décongelé. En effet, un produit décongelé ne doit pas être recongelé (ce point sera développé dans le prochain numéro).

Le prix de vente

Le prix de vente est exprimé en euros et TTC. Il peut être exprimé à la pièce ou au poids (vous pouvez utiliser le prix au kg ou le prix pour 100 g) mais vous devez préciser l’unité de mesure que vous utilisez.

Pour les produits vendus au poids (prix pour 100 g), vous pouvez préciser le nombre de pièces correspondantes (exemple : « environ 6 macarons ») ce qui permet au client d’avoir un ordre de grandeur.

Présence d’OGM / Présence d’allergène

La présence d’OGM dans vos produits doit être signalée par la mention « ce produit contient des Organismes Génétiquement Modifiés ».

Concernant les Allergènes, l’information peut être transmise verbalement.

 Venez visiter le site du Pôle Innovation de l’INBP  (www.inbpinnov.com)