Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Europain, un salon unique pour une filière d’exception

Dans moins de trois mois, Europain – le salon de la boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, glacerie et confiserie – ouvrira ses portes du 11 au 14 janvier dans le hall 1 du parc des expositions de Porte de Versailles, à Paris. Cet événement biennal se veut le miroir d’une filière qui connaît de nombreuses évolutions, tant au niveau du marché que des entrepreneurs eux-mêmes.

Marie-Odile Fondeur, Directrice d’Europain, aux côtés de Serge Valadou, Président du salon, et de Dominique Anract, Président de la CNBF.

Les boulangers progressistes

Pour les consommateurs, la tendance actuelle tend vers plus de qualité, plus de traçabilité et des produits bons pour la santé. Face à ces exigences nouvelles, les artisans doivent s’adapter et se renouveler. C’est ce qu’ont su faire les boulangers et ce que confirme l’étude réalisée par Food Service Vision et présentée par François Blouin, son fondateur. Cette dernière révèle que 30% des boulangers font leurs achats localement, 88% s’intéressent à la traçabilité de leurs farine, 64% proposent des produits dits « bon pour la santé », 38% des plats cuisinés et 65% s’investissent dans le marché B2B, c’est-à-dire de professionnel à professionnel, comme vers la restauration ou l’hôtellerie.

De son côté, face à ces changements sociétaux et économiques, le cabinet CHD Expert – représenté par Géraldine Amsellem – n’hésite pas à parler de « boulangers progressistes ». Véritables moteurs de la profession, ces entrepreneurs se distinguent par une offre commerciale complète et dynamique allant du petit-déjeuner au dîner en passant par le déjeuner et le goûter, ainsi qu’une forte présence sur les réseaux sociaux. D’un âge moyen de 45 ans, ces artisans réalisent un chiffre d’affaires supérieur de 200 000 € par rapport à un boulanger « plus traditionnel » et servent une centaine de clients en plus par jour. Leur atout principal, une montée en puissance et en gamme pour aller chercher de la croissance. Ces tendances et évolutions seront naturellement des centres d’intérêt essentiels lors d’Europain 2020.

Le temps des concours

Europain, ce sont aussi des concours de prestige à l’image de la Coupe de Monde de la Boulangerie conduite par Christian Vabret qui verra s’affronter 12 équipes de composées de trois candidats venus d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Asie autour de quatre épreuves : baguette et pains du monde, viennoiserie sucrée, pièce artistique et panification gourmande. Rappelons que la précédente épreuve avait été remportée par la Corée du Sud.

Autre événement attendu, la Coupe d’Europe de la Pâtisserie présidée par Pierre Hermé (voir encadré) qui réunira 8 équipes sélectionnées à travers l’Europe. Elles rivaliseront les 12 et 13 janvier lors d’un show exceptionnel et donneront le meilleur d’elles-mêmes, dans l’art du chocolat et du sucre, afin de gagner leur ticket pour la finale mondiale les 24 et 25 janvier 2021 pendant le Sirha, à Lyon.

Enfin, compétition particulièrement chère au cœur des boulangers, la Coupe de France des Écoles en Boulangerie Viennoiserie Pâtisserie. Cette dernière réunira une vingtaine de jeunes dans deux catégories « espoir » et « excellence ». « C’est l’opportunité de déclencher des passions », a souligné Serge Valadou, Président d’Europain.

En plus des concours, de nombreuses animations sont prévues avec des nouveautés comme la Scène Sucrée où pâtissiers, chocolatiers et glaciers de renom feront montre de leurs savoir-faire, ou encore la boulangerie du futur, sans oublier la Scène Boulanger et Snacking.

Conseils et business

Le business sera naturellement au cœur de l’action avec une zone spécifique où vous trouverez un espace conseils avec l’expertise de la CNBPF et du Syndicat des Boulangers du Grand Paris dédié aux questions juridiques, financières, conseils d’aménagement et audits d’activité. Comme l’a souligné Dominique Anract, Président de la CNBPF, « un boulanger entrepreneur, c’est un boulanger qui s’informe, qui suit les grandes lignes, qui reste passionné, et qui se rend Europain ! »

Ce nouveau cru d’Europain s’annonce sous les meilleurs auspices autour de trois axes forts :  entreprendre, créer et développer. Véritable miroir de la filière, il est un rendez-vous incontournable pour tous les professionnels du secteur. Ce que Marie-Odile Fondeur, directrice du salon, a résumé par cette phrase : « Le monde bouge, Europain bouge, alors bougez-vous ! ».

——————————————————————————————————————–

Pierre Hermé, nouveau président de la Coupe du Monde de la Pâtisserie

Référence absolue de la pâtisserie à l’échelle mondiale, c’est pour son savoir-faire et sa stature internationale que Pierre Hermé est devenu le nouveau Président de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, qui a révélé depuis 30 ans les meilleurs jeunes talents comme Christophe Michalak, Angelo Musa, Quentin Bailly ou plus récemment Etienne Leroy, Pierre Marcolini, tous vainqueurs de la Coupe du Monde. Son engagement pour le métier contribuera à révéler les talents de demain.

Pierre Hermé succède ainsi à Gabriel Paillasson, Double Meilleur Ouvrier de France, créateur du concours il y a 30 ans, qui a consacré sa vie et sa carrière au métier. Ce dernier a contribué à faire de la Coupe du Monde de la Pâtisserie ce concours prestigieux, incontournable, reconnu de tous dont il devient Président honoraire. Pierre Hermé aura à cœur de renforcer le travail accompli jusqu’ici et de faire perdurer les valeurs d’excellence, de formation et de transmission.