Les Nouvelles de la Boulangerie

Fait maison. Des boulangers, fraîchement labellisés

En Vendée, la Maison Potier, boulangerie bio et traditionnelle située à la Roche-sur-Yon, vient elle aussi d’obtenir le label.

La boulangerie d’Eix dans la Meuse, tenue par Séverine et Frédéric Jacquin, vient d’obtenir le label « Boulanger de France » lancé depuis le début de l’année. C’est une vraie récompense pour le couple qui mettra ainsi en lumière son savoir-faire artisanal. « Nous avons postulé au mois de février et avons eu un audit car il y a plusieurs conditions à remplir. Les produits utilisés doivent être locaux, les recettes sont toutes vérifiées, aucun produit surgelé, il faut aussi faire don des produits invendus à des associations caritatives, entre autres… ». Le couple se dit « très fiers » car ils sont les premiers de Meuse à avoir reçu ce label.

 Séverine et Frédéric Jacquin.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, c’est Claude Battoue, artisan boulanger-pâtissier « Au Petit Bonheur » à Pardies, qui voit son travail récompensé. Il avait plaidé au sein de la Fédération départementale des boulangers pour instaurer un tel label, et c’est tout naturellement qu’il a postulé dès que possible auprès de bureau Véritas, l’organisme certificateur. En dehors de la fabrication « maison », ce label certifie également l’hygiène, l’accueil et l’engagement sociétal. « Ici, pas question de rouler le consommateur dans la farine. Tout est fait de A à Z, même si c’est au prix de nombreuses heures de travail », affirme-t-il.La tourte du Petit Bonheur est son produit phare, sa spécialité maison. Au quotidien, neuf personnes travaillent dans cet établissement, dont sa compagne Claire, au parcours atypique ; elle a passé un CAP en candidat libre après avoir fait des études de droit social.

 Claire et Claude Battoue.

A Carentan-les-Marais dans la Manche, Cyril Branthonne, boulanger à la Pannetière des Marais depuis plus de 20 ans, a lui aussi été récompensé pour son savoir-faire : « Ce label est une reconnaissance pour toute mon équipe et moi-même. Il apporte aussi la certitude pour le consommateur d’un produit de qualité. Mais surtout, il nous différencie de nombreuses chaînes, qui pour avoir l’enseigne de boulangerie, ne produisent que le pain sur place et pas les viennoiseries, snack et pâtisseries qui arrivent surgelées ». L’homme précise aussi que cette certification n’est aucunement une contrainte pour lui car elle ne change absolument rien à sa façon de travailler. « J’ai les mêmes méthodes de travail depuis 24 ans ».

 Cyril Branthonne (au centre).

Céline, Romain et Nicolas Gervaise sont fiers d’avoir obtenu cette certification qui va mettre en valeur leur établissement familial « Au fournil d’Isigny », à Isigny sur Mer dans le Calvados. Les trois associés viennent de l’afficher en vitrine. Eux qui en avaient fait la demande juste avant le confinement ont obtenu la très belle note de 18,9/20. « Le fait maison a toujours été notre devise, indique Céline Gervaise. On ne conçoit la boulangerie que 100 % artisanale, ce label permet une totale transparence auprès de la clientèle. »

Céline, Romain et Nicolas Gervaise.

La boulangerie Capucine située à Bayeux dans le Calvados a elle aussi obtenu le label. Christophe Lepetit est satisfait d’avoir obtenu la note de 17,8/20. « C’est la meilleure note en Normandie ! », se réjouit-il. Boulanger depuis seulement 5 ans, il était auparavant cadre d’une société de transport industriel auprès de 520 salariés mais décide de changer de cap après un infarctus. « L’industrie, ce n’est pas une vie ». Et pour lui, quel plaisir ce fut que de sortir sa première baguette du four !  Ce qu’il savoure également dans ce métier est le lien social qu’il a ressenti tout particulièrement pendant le confinement. Et ce qu’il désire par-dessus tout auprès de ses clients est « de ne pas les tromper sur la marchandise ! »

Christophe Lepetit.