Les Nouvelles de la Boulangerie

Fatigue oculaire, la soulager en un clin d’œil

Vos yeux font les trois huit et vous ne le voyez pas toujours. Même pendant votre sommeil, ils continuent de bouger sous la paupière. Picotements, sensations douloureuses, barre au niveau du front, ne vous étonnez pas s’ils réclament une pause pour que vous preniez soin d’eux

À y voir de plus près…

L’équilibre des yeux repose sur une alternance entre une vision de près et de loin. Le quotidien a malheureusement vite fait de confiner le regard et de le limiter à une vision de courte distance, le plus souvent agressée par une lumière artificielle. Vos yeux sont donc forcés de suivre le mouvement et de ne jamais se reposer.

Pour leur donner l’occasion de souffler un peu, prenez le temps de décrocher le regard de vos occupations pour aller scruter un point d’horizon par la fenêtre. Quand vous fixez un point au loin, les muscles qui soutiennent le cristallin se retrouvent en position de repos.

De plus en plus sec

Des yeux qui picotent et finissent par brûler au fil de la journée ? Vous n’avez peut-être plus assez de larmes pour assurer leur bonne hydratation. Les facteurs de la sécheresse oculaire sont multiples : la pollution, la fumée de cigarette, le port de lentilles pendant des années, la vieillesse, une alimentation déséquilibrée, la prise de certains médicaments… Vous retrouvez également l’écran d’ordinateur au banc des accusés. La solution ? Des larmes artificielles, à portée de main, chaque fois que vous en ressentez le besoin.

Se détendre en un clin d’œil

Pour réduire les tensions que subissent vos yeux dans la journée, vous pouvez prendre quelques minutes pour leur faire faire quelques mouvements. Commencez par détacher votre regard de votre point fixe habituel pour changer de repère en fixant des détails à différentes distances.

Pour compléter votre séance express de relaxation, élargissez vos mouvements à la tête en la balançant à droite et à gauche. Vous pouvez appliquer ces exercices autant de fois que la fatigue oculaire se manifeste. Dès que vous sentez une rigidité dans le regard, n’hésitez pas à cligner plusieurs fois des yeux pour retrouver une mobilité oculaire.

Faites le noir complet

L’obscurité permet de reposer vos yeux. Le noir coupe net l’excès de stimulations auxquelles ils sont confrontés en permanence. Le nerf optique a besoin d’être activé par la lumière pour transmettre les messages visuels au cerveau, mais il a également besoin de faire une pause grâce à l’absence de lumière.

Le palming

Exercice pratique… Connaissez-vous la technique d’empaumer que l’on appelle palming ? Vous recouvrez vos yeux avec vos paumes de main placées en forme de conque pendant 20 à 30 secondes sans poser les doigts. Ne comprimez pas le front ni les orbites. La méthode vient décontracter les muscles qui tiennent le globe oculaire et repose le nerf optique.

Circulez, y’a rien à voir !

Une mauvaise circulation sanguine peut être responsable de troubles de la vision. Les yeux sont souvent victimes d’une mauvaise irrigation du sang qui ne parvient pas jusqu’à eux. Vous pouvez stimuler la circulation par le massage des orbites, des pommettes, de la mâchoire et du cou. Faites des mouvements circulaires légers pour activer l’afflux de sang jusqu’aux extrémités.

Besoin de lunettes ?

Une fatigue oculaire peut être le signe d’un problème de vue. Vos yeux vous font comprendre que des lunettes vont être nécessaires pour y voir de près ou de loin. Si vous observez une sensation de gêne un peu douloureuse chaque fois que vous essayez de fixer votre attention, un petit tour chez l’ophtalmologiste pourra vous permettre de faire le point.