Les Nouvelles de la Boulangerie

Filière biologique et régionale : Raspaillou, le pain bio du Languedoc-Roussillon

Serge Almeras, Président de la Chambre des Métiers du Gard et de la Fédération de la Boulangerie Languedoc-Roussillon, Dominique Ekel, représentant du Civam Bio du Gard, Lionel Jean, Conseiller général du Gard, délégué au développement agricole, Fabrice Verdier, vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, délégué à la Viticulture et l’Agriculture et Simon Miquel, Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, ont lancé le jeudi 13 janvier au niveau régional le Raspaillou® Pain bio Languedoc Roussillon. Cette opération a reçu le soutien de l’Etat, via la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, du Conseil général du Gard et de la Région Languedoc-Roussillon. À cette occasion a été présentée la nouvelle gamme de pains bio Raspaillou.

Raspaillou, le pain bio du Languedoc-Roussillon

La régionalisation de la filière Pains Bio Raspaillou®

Depuis novembre 2007, le CIVAM Bio Gard et l’Union des Maîtres Artisans Boulangers du Gard (UMAB Gard) travaillent conjointement à la commercialisation d’un pain composé de matières premières exclusivement locales.
Fruit de ce travail, le Raspaillou® a été lancé officiellement auprès du consommateur gardois, en 2008. Ce pain est fabriqué par les artisans boulangers à partir de blé produit par les agriculteurs biologiques gardois. On est bien là dans une stratégie de filière locale, où des liens se tissent entre agriculteurs, meuniers et boulangers, sans oublier le consommateur. Depuis son lancement, les agriculteurs impliqués dans la filière (cinq en 2008, dix en 2009) et les tonnages récoltés sont en constante augmentation. Il en est de même pour le nombre de boulangers qui est passé de 14 en 2008 à 25 en 2009.
Dès le départ, la filière a reçu le soutien du Conseil général du Gard qui a financé l’animation nécessaire à la construction de la filière. Le produit a également bénéficié de la marque et de la promotion départementale Militant du Goût.

L’extension régionale

Début 2010, fort de cette expérience de deux années au niveau du département du Gard, tous les acteurs impliqués dans la filière ont décidé de l’étendre au niveau régional. Ce développement permet, d’une part, d’accroitre les débouchés pour les agriculteurs et, d’autre part, de faire profiter les consommateurs languedociens d’un pain local de qualité. Cette régionalisation est permise, d’abord par l’intégration d’un nouveau partenaire pour la transformation en farine. Le Moulin de Sauret à Montpellier assure désormais la mouture de la farine et la commercialise aux boulangers depuis le 1er décembre 2010.
La Fédération Régionale de la Boulangerie Artisanale coordonne les actions au niveau des boulangers, en étroite collaboration avec les syndicats départementaux.
Le bassin de production de blé tendre reste, par contre, centré sur le département du Gard. En effet depuis deux ans maintenant, le CIVAM Bio Gard a acquis une expérience dans l’accompagnement des agriculteurs impliqués dans l’opération. Si les quantités commercialisées augmentent significativement, la production pourrait-être élargie aux autres départements de la Région.
L’effet de cette extension commence à se faire sentir. Après un essoufflement début 2010 lié à la baisse d’activité en boulangerie, la filière redémarre et ce, sans support médiatique. Le nombre de boulangers qui commercialisent du Raspaillou® est de 28 (Gard et Hérault). D’autres sont en cours d’intégration dont des boulangeries audoises. Les boulangers intéressés doivent répondre à une démarche de certification, de formation, et s’engager à respecter un cahier de charges précis.

Raspaillou, produit phare de la Boulangerie régionale

Compte tenu du potentiel existant, et avec l’appui de la nouvelle stratégie de communication mise en place, les partenaires envisagent pour fin 2011 un minimum de 60 boulangeries sur les trois départements, avec la perspective d’une ouverture vers les Pyrénées Orientales.
L’objectif est non seulement d’accroître le nombre de boulangeries mais surtout de pérenniser l’engagement de ces entreprises dans la filière. Une pérennité qui permettra au Raspaillou® de devenir le produit phare de la Boulangerie régionale. La Région a financé la Fédération Régionale de la Boulangerie Artisanale (FRBA) afin que celle-ci conduise l’intégration de nouvelles boulangeries à la démarche. Ce soutien s’est également traduit par l’accueil de la FRBA sur l’espace Sud de France au Salon de l’Agriculture.
Dans la droite ligne de leur engagement, les artisans boulangers réunis au sein de la FRBA sont adhérents de la marque Sud de France et participent à la diffusion du Raspaillou® sous cette bannière régionale.
De leurs côtés, le Conseil général du Gard et l’État financent l’amont de la filière, permettant un suivi du groupement d’agriculteurs. Cet accompagnement est nécessaire pour proposer au meunier et aux boulangers des blés, répondant à leurs exigences qualitatives.