Les Nouvelles de la Boulangerie

Forum de l’Alternance à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris

Crédit photos : Frédéric Vielcanet

La Confédération de la Boulangerie-Pâtisserie Française a répondu présente à l’invitation de la CCI Paris Ile-de-France lors du forum parisien consacré à l’alternance, avec la participation active de Marius Sourdon, responsable des partenariats à l’INBP. La Confédération, sur son stand, a accueilli les jeunes, avides de questions et d’intérêt pour le secteur de la boulangerie artisanale.

Promouvoir l’apprentissage

Pendant deux jours les 9 et 10 mai, 10 000 contrats en alternance ont été proposés par les exposants. 15 000 visiteurs ont fait le déplacement. Le but : promouvoir l’apprentissage et être un lieu d’information, d’orientation et de visibilité des métiers porteurs. 68 % des visiteurs avaient entre 20 et 25 ans. Ils disposaient de 4 espaces dédiés : Entreprises, Orientation, Formation et Ateliers et Conférences.

Une conférence, dont le thème était la découverte « métier et alternance » s’est tenue le 9 mai, animée par Pierre-François Tallet, directeur de la formation à la CNBPF. Selon lui, « l’apprentissage se construit autour d’un projet professionnel et d’un savoir-faire métier. Le relationnel et le sens du contact sont deux atouts indéniables pour se préparer à l’apprentissage ». 

L’accent a été mis sur le CFA de Boulangerie-Pâtisserie Française : devenir boulanger/pâtissier après le Bac. Cette formation prépare en un an au CAP Boulanger et se déroule en alternance. Elle s’adresse à des personnes qui n’ont pas de connaissance particulière en boulangerie.

Les conditions sont les suivantes :

– Avoir entre 16 et 25 ans et signer un contrat d’apprentissage avec un employeur ;

– Être titulaire d’un bac (général, technique ou professionnel).

« Révélez votre talent »

La formation est rémunérée (barèmes % du SMIC – fixés pour le contrat d’apprentissage en fonction de l’âge). À Rouen, elle débute en août et se termine en juin. Elle est adaptée au profil des apprentis, qui du fait de leur niveau d’études, sont dispensés des épreuves du domaine général à l’examen du CAP. Le rythme de l’alternance est le suivant : 15 jours au CFA à Rouen et 15 jours dans l’entreprise d’accueil.

Les entreprises recrutent principalement entre avril et juin et reçoivent de nombreux CV.  Selon Adèle Petit, membre de l’ANAF (Association Nationale des Apprentis de France) : « il est primordial de proposer des candidatures personnalisées aux entreprises n’ayant pas forcément déposé d’offres d’alternance ». L’objectif est de proposer une solution réelle pour l’entreprise.

Selon Marius Sourdon : « Les jeunes qui intègrent la famille de la boulangerie artisanale ont un fort besoin de s’exprimer. Aujourd’hui, ce sont plus de 400 anciens qui exercent ces activités, en fonction de leur personnalité sous des formes variées : ouvrier ou chef de production, direction d’entreprise… ». Et de poursuivre : « Avec le CFA Boulanger-Pâtissier, révélez votre talent et osez devenir qui vous êtes. Dans une boulangerie, vous serez créateur de lien social. La baguette est l’unique signature du boulanger ; c’est pourquoi il est fondamental d’en développer le savoir-faire. Cette année, c’est d’ailleurs toute la thématique de la Fête du Pain ».