Les Nouvelles de la Boulangerie

Identifiez vos qualités et défauts

« En mai, fais ce qu’il te plaît », dit l’adage. Mais cette année, nous avons plutôt envie d’envisager « ce qui nous plaît et ce qui ne nous plaît pas ». Autrement dit, faire la liste des qualités et des défauts observés en entreprise. En cette époque particulière, il est peut-être temps de se pencher sur ses comportements afin de progresser.

Des qualités à affirmer

Voici quelques qualités primordiales à déployer en entreprise. À vous d’identifier celles qui vous correspondent :

Créatif et curieux : avoir soif de faire autrement, avoir l’esprit ouvert aux nouveautés, que ce soit pour les techniques professionnelles ou l’agencement du magasin. Ceci nous entraîne vers une boutique moderne et tendance. Attention toutefois à garder sa personnalité et à rester proche des attentes spécifiques de ses clients ;

Engagé et impliqué : s’engager pour une cause ou des valeurs (environnement, approvisionnement local, qualité…) et y impliquer toute son équipe. Cela passe par des échanges et du partage d’idées, qui rendent l’équipe plus soudée. Adhérer à une charte, un label ou une marque type « Boulanger de France » permet de rassembler les collaborateurs autour de mêmes engagements et de les motiver par la reconnaissance apportée ;

Organisé dans l’agencement et la présentation de la boutique : un beau rangement, des espaces organisés afin de donner un aperçu clair aux clients, mais aussi faciliter le travail des vendeurs, pour ne pas perdre de temps notamment. Être efficace aussi dans son mode opératoire et dans ses explications aux salariés : des directives simples et précises et si possible montrer, faire le geste pour mieux expliquer.

Des défauts à corriger

Anxieux : l’anxiété confère une énergie négative. La peur ne fait pas avancer et surtout se transmet. L’angoisse, nous l’avons tous plus ou moins, mais quand on arrive à la maîtriser, elle peut devenir positive. Souvent, on s’aperçoit que les choses se sont mieux déroulées qu’on le redoutait. Par exemple, cette année, beaucoup appréhendaient les fêtes de Pâques vu le contexte mais au final, les clients étaient au rendez-vous ;

Autoritaire : il faut apprendre à communiquer avec ses salariés. Les mots doivent être réfléchis, pesés et il ne faut pas hésiter à réexpliquer si besoin ;

Bavard : trop d’information tue l’information. En boutique, il faut rester discret. Sur les réseaux, ne mettre que du positif (car le négatif, il y aura toujours quelqu’un d’autre pour l’exprimer) et se limiter à une information courte ;

Désordonné et brouillon dans l’agencement et la présentation en voulant mettre trop de produits, de trop de sortes. Le client se perd dans ce méli-mélo et ne voit plus rien.

Impatient et agressif dans sa communication avec le client : toujours une réponse maîtrisée, argumentée et avec le sourire ;

Se disperser en voulant faire trop de choses en même temps… car honnêtement, peut-on tout faire bien ?

Des qualités qui peuvent devenir des défauts 

Être critique : envers soi, c’est bien pour progresser, mais envers les autres, c’est regarder ailleurs plutôt que chez soi ;

Ambitieux : il est bon d’avoir des objectifs pour avancer, mais attention à ne pas être trop ambitieux en se fixant des objectifs qu’on ne peut atteindre, ce qui sera source de déception pour vous ou vos clients (par exemple, promettre au client une pièce montée très élaborée qu’on ne parviendra finalement pas à réaliser) ;

Autonome : l’autonomie est la faculté d’être libre et indépendant. C’est valorisant de prouver qu’on peut le faire… mais il ne faut pas croire qu’on peut tout faire seul, sans l’appui de l’équipe. De même, en tant que chef d’entreprise, donner de l’autonomie à un salarié ne signifie pas le laisser tout faire de A à Z, ni le laisser se débrouiller sans lui montrer auparavant, ni garder un œil sur son travail. Une équipe est un puzzle : chaque pièce y a sa place. 

Source INBP