Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Jean-Philippe Nicot élu nouveau Président de Banette

Le 19 janvier, le Conseil d’Administration de Banette a élu son nouveau président en la personne de Jean-Philippe Nicot. A 43 ans, élu pour un mandat de 3 ans à la tête de l’un des plus importants groupes meuniers français, Jean-Philippe Nicot affiche déjà un beau parcours. Après des études en Ecole de Commerce, il a travaillé 4 ans dans une multinationale avant de rejoindre Nicot Meunerie en 1995, entreprise dont il assume aujourd’hui la Direction Commerciale ainsi que la Présidence des Moulins du Bion.
Nicot Meunerie c’est 3 Moulins : les Moulins Joseph Nicot, les Moulins du Bion et les Moulins de Parcey, ainsi que 2 dépôts, à savoir les Moulins Michelot et les Moulins des Grandes Terres, pour un CA HT de 65 millions d’€. En tant que membre du Conseil d’Administration du groupe Banette, il anime avec Thomas Maurey le Groupe de travail marketing. Sa prise de fonction aura lieu en juin prochain. Entre temps, Monsieur Bernard Seller reste Président et travaille sur les dossiers Banette en collaboration avec Jean-Philippe Nicot.

 

2012 est une année anniversaire pour Banette. Comment allez-vous le célébrer ?

Jean-Philippe Nicot : Banette fêtera ses 30 ans en 2012. C’est essentiellement sur Europain que nous fêterons cet anniversaire. Nous avons en effet réfléchi à un concept de stand spécialement pensé pour rappeler cet événement. Une structure a été réalisée pour faire une rétrospective des principales innovations apportées par Banette depuis sa création et une autre pour impliquer nos clients dans la préparation de notre avenir commun… le tout accompagné de moments de fête bien sûr !

Au-delà du festif, 2012 est également pour nous une année importante : la boulangerie est plus que jamais en profonde restructuration ; la concurrence des terminaux de cuisson, de la grande distribution, des hard discounters, des chaines de restauration… n’a jamais été aussi vive.

Dans ce contexte, et parce que Banette a toujours été depuis 30 ans, le plus ardent défenseur de la boulangerie artisanale, à l’inverse de certains de nos concurrents qui désinvestissent, nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure en terme de communication avec prochainement une nouvelle campagne d’affichage nationale, la poursuite de notre sponsoring avec le Tour de France (3ème événement sportif mondial) et avec le programme d’opérations commerciales le plus important jamais proposé à nos Banettiers (la Banette Box).

 

Combien de meuniers composent Banette ? Pour combien d’artisans boulangers clients ?

JPhN : Banette c’est aujourd’hui une dizaine d’associés, 3 000 artisans boulangers Banette et près de 30 moulins en France. Mais c’est aussi une large gamme de farines et de pains spéciaux, le plus important catalogue d’articles publicitaires, des opérations commerciales, de la formation, des laboratoires, une filière qualité (FQB) et au-dessus de tout cela, Banette c’est un état d’esprit, un ENGAGEMENT de tous les associés Banette, bref c’est d’abord une aventure humaine.

 

Comment fonctionne le Groupe : prise de décisions au niveau de la politique commerciale, de la communication, du lancement de nouveaux produits ?

JPhN : La force de Banette, c’est sa capacité à bien sentir le marché et sa réactivité tout en conservant ses fondamentaux : un engagement pour la qualité au profit du développement de la boulangerie artisanale.

Pour un maximum d’efficacité et de vitesse, nous travaillons via différents groupes de travail tous dirigés par un associé et composés des équipes Banette de Briare et de plusieurs associés. Chaque groupe de travail décide et chaque décision est présentée en Conseil d’Administration. Ainsi chaque décision est une décision de groupe.

La mise en œuvre de la stratégie, des lancements de produits, des plans d’activités… est assurée par  Banette SAS, dont le Directeur Général est Monsieur Philippe Cavagna.

 

 

Suite à l’agrandissement de l’école Banette en 2009, où en est l’activité formation ? En quoi consiste précisément l’aide à l’installation ? Les boulangers Banette sont-ils des franchisés ?

JPhN : Banette regroupe plusieurs entités :

– des laboratoires d’analyse,

– des laboratoires de panification,

– une centrale d’achat,

– un service marketing,

– le Comptoir Meunier qui fabrique nos Pains Spéciaux,

– une Ecole (l’Ecole Banette) et un centre de formation (le Campus Banette).

L’Ecole Banette forme des adultes en reconversion et ce, dans un seul but : devenir patron. Le rôle de l’Ecole s’articule autour de 2 missions :

Former au métier de boulanger  (inter)

Nous sommes à la 110ème promotion et chaque promotion compte en moyenne 10 élèves.

La formation dure 6 mois, elle est donc extrêmement intensive et validée par un examen reconnu par l’Etat. Chaque meunier Banette parraine financièrement un élève et en contrepartie celui-ci s’engage à s’installer avec ce meunier. Les résultats de l’Ecole parlent d’eux-mêmes : plus de 1 000 élèves formés, le taux d’installation après l’Ecole est de 80% et plus de 95% des installations réussissent après 3 ans d’activité.

Que ce soit pour nos clients issus de la filière historique ou que ce soit pour nos écoliers Banette, nous fonctionnons avec un Contrat d’Utilisation de la Marque Banette (sans droits d’entrée, sans royalties, sans pénalités de sortie), nous sommes donc très loin du Contrat de Franchise. Nous exigeons l’exclusivité en farine, le respect des processus de fabrication et l’adhésion aux valeurs de la marque, gages de qualité pour le consommateur et gage de réussite à long terme.

Former aussi les élèves aux autres missions de futur chef d’entreprise

 Nos stagiaires reçoivent aussi une initiation à la gestion, au marketing, à la qualité… Nos élèves viennent de toute la France et de tous horizons professionnels.

En complément, pour nos clients boulangers et pour les boulangères, Banette met à leur disposition toute une série de formations pour leur permettre de continuer à progresser tout au long de leur carrière (le Campus Banette) : formations aux techniques de fabrication, aux techniques de ventes, au management, à la gestion, nous proposons aussi des coachings individuels du point de vente et d’autres stages sont en préparation comme en particulier un stage traiteur (sandwich…). 

 

Comment évolue le concept de magasin Banette ?

JPhN : Depuis sa naissance, Banette a compris que pour réussir en boulangerie artisanale un magasin vendeur était nécessaire. Notre nouveau magasin et nos nouvelles façades, dessinées par Saguez et Partners, sont clairement dans un univers contemporain. Ce qui est finalement le propre de la marque.

Le concept Banette n’est pas un simple aménagement de magasin mais une expression de notre vision de la boulangerie moderne : une ligne de vente qui privilégie la visibilité du pain, la praticité, un éclairage soigné, des couleurs chaudes….

A Europain le magasin sera visible pour tous nos clients.

 

Que dire du Comptoir Meunier inauguré en 2009 ?

JPhN : En février 2009 nous avons inauguré le Comptoir Meunier qui est l’usine de Mix des Moulins Banette.

Depuis, nous avons créé 13 produits et renouvelé 13 autres, tout en améliorant notre qualité et notre régularité. Ce qui est indispensable. Le tonnage augmente donc régulièrement et les perspectives sont très bonnes.

 

 

Quelle évolution souhaitez-vous pour la Filière Qualité Banette ? Quels sont vos engagements sur la nutrition ?

 

JPhN : La Démarche Qualité Banette existe depuis 15 ans et FQB depuis 6 ans. Toutes deux restent uniques en France à cette échelle.

Je vous rappelle que le contrôle de Bureau Véritas Qualité France va du blé jusqu’à la Banette vendue en boulangerie. Tous nos clients bénéficient de la visite annuelle d’un conseillé qualité avec lequel ils peuvent échanger sur les moyens d’améliorer la qualité de leur production. Sans compter les nombreux technico qui composent les effectifs commerciaux des Moulins Banette pour les accompagner au quotidien et mettre en œuvre les recommandations des conseillers qualité.

Ce n’est pas tous les jours évident, beaucoup de monde parle de qualité mais peu de monde est capable de l’évaluer et de la faire progresser comme Banette qui est à notre sens, la marque la plus engagée dans cette démarche.

Concernant la nutrition, le sel est un des points à améliorer. Chez Banette nos Pains Spéciaux sont déjà salés et toutes nos recettes seront bientôt élaborées sur une base de 18 gr de sel (par kilo de farine).  

Sur Europain nous annoncerons de nouvelles pistes pour la Banette. La présentation de ces pistes sera réservée aux artisans boulangers qui pourront donner leur avis et ainsi nous permettre de faire les bons choix, ensemble.

 

Et sur la viennoiserie ?

JPhN : Nous continuons à favoriser le travail de l’artisan sur tous les produits de panification, de viennoiserie et de traiteur. C’est la seule manière pour lui de fabriquer des produits de qualité avec la meilleure marge.

Nous sommes donc partisans du « fait maison » et nous ne pensons pas que la viennoiserie maison soit un combat d’arrière-garde. Au contraire, nous constatons que des clients qui ont repris leur production voient leurs ventes augmentées.

 

Serez-vous encore avec le Tour de France 2012 ?

JPhN : 2011 a été un grand succès, cette opération nous a permis d’améliorer notre taux de notoriété spontanée, d’obtenir le prix de la plus belle caravane du Tour et de mettre en place une opération promotionnelle d’envergure dans tout le réseau. Nous allons poursuivre avec le Tour de France en 2012 et en 2013 mais nous allons encore améliorer la puissance du dispositif : plus de cadeaux distribués, des actions pour créer du trafic dans les boulangeries Banette. Un sponsoring qui traduit bien la volonté de Banette de chercher sans cesse des moyens pour accompagner le développement de nos clients.

 

Allez-vous apporter des changements dans la gestion de Banette ? Lesquels ?

JPhN : En devenant Président de Banette au moment où la marque fête ses 30 ans, je peux apprécier le chemin parcouru et tout le travail effectué au service des boulangers Banette.

Je pense que les boulangers ont relevé beaucoup de défis et qu’il y a encore beaucoup à relever. Banette sera là avec eux.

C’est une entreprise qui fonctionne bien, elle est à l’écoute des meuniers, des boulangers et des consommateurs. Elle est structurée pour sentir les tendances, les anticiper et permettre aux boulangers d’en profiter.

Les axes de progrès sont nombreux sur tout le dispositif proposé par Banette :

– La formation, avec de nouveaux stages.

– Le développement des gammes, avec des nouveaux produits.

– Le « fait maison », avec la recherche des meilleurs processus de fabrication.

– Le renfort de l’efficacité des actions promotionnelles.

– La mise en place de nouveaux outils pour nos clients.

– La poursuite de FQB, de notre politique de communication en étant « malin » sur le choix de nos médias.

Notre volonté d’en faire toujours plus pour accompagner le développement de nos clients est ainsi résumé dans notre nouveau slogan publicitaire : Banette, chaque jour, s’engager par amour du pain.

Propos recueillis par Aunis