Les Nouvelles de la Boulangerie

La CNBPF s’engage en faveur du plan « 1 jeune, 1 solution »

À l’occasion de l’engagement de la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française dans le plan « 1 jeune, 1 solution », Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, a assisté à la signature d’une charte entre le Président de la CNBPF, Dominique Anract, et Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Cette charte a pour objectif de valoriser les métiers de la boulangerie et de la pâtisserie et de favoriser le recrutement des jeunes dans cette filière, notamment par l’embauche d’apprentis. Rappelons que ce ne sont pas moins de 24 000 contrats qui ont été signés en 2020 dans la boulangerie-pâtisserie.

La signature s’est faite dans les locaux de la boulangerie Berthe, située à Paris, dans le 13e arrondissement. Dirigée par Florian et Éloïse Berthe, cette boulangerie compte 10 salariés et forme de nombreux apprentis. La visite de l’établissement et de son fournil a été l’occasion pour le ministre et le haut-commissaire d’échanger avec ces jeunes qui ont fait le choix de ce métier de passion au sein d’une filière où les débouchés sont nombreux. La boulangerie-pâtisserie recrute actuellement plus 9 000 personnes que ce soit en boulangerie, en pâtisserie, en fabrication, comme en vente !

De manière plus général, 71 % des contrats d’apprentissage sont signés par des entreprises de moins de 50 salariés. La réussite du plan « 1 jeune 1 solution » – qui prévoit une enveloppe de 6,5 milliards d’euros – dépend donc de la mobilisation des TPE et des PME qui sont les premiers employeurs en apprentissage en France. L’année 2020, malgré la pandémie, a connu une hausse record de l’apprentissage avec près de 500 000 contrats signés. Une dynamique que le gouvernement entend encore renforcer en 2021.

« Avec le plan « 1 jeune, 1 solution », il s’agit de proposer à chaque jeune une opportunité et que les entreprises fassent le pari de la jeunesse. Les boulangers ont toujours été porteurs dans ce domaine », s’est félicité Thibaut Guilluy. « 24 000 apprentis ont été formés en 2020 dans notre secteur ! Les boulangers-pâtissiers ont contribué activement à ce succès. Le secteur est un vivier d’emplois considérable. La voie de l’apprentissage, véritable tradition dans l’artisanat alimentaire, garantit les meilleurs taux d’insertion dans l’emploi. C’est une véritable opportunité à saisir ! », a rappelé de son côté Dominique Anract.

Thibaut Guilluy (au centre), haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Dominique Anract ont signé la charte « 1 jeune, 1 solution » en présence d’Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance.