Les Nouvelles de la Boulangerie

La craftérisation ou le retour à l’authentique

Évoquée dans les médias, la craftérisation consiste à valoriser le caractère artisanal, traditionnel et authentique d’un produit. Au-delà du terme marketing, une tendance à exploiter.

Tradition et audace

De l’anglais craft (artisanat), la craftérisation fait d’abord référence à la multiplication des produits artisanaux dans des secteurs historiquement industrialisés, par exemple le secteur de la bière où l’offre issue de micro-brasseries explose. Suivant cette tendance qui répond à la quête d’authenticité des consommateurs, les marques elles-mêmes empruntent aux codes du « craft ». Redécouverte de techniques ou d’ingrédients oubliés, mise en avant de l’origine et de l’histoire du produit, valorisation des imperfections, gages d’authenticité mais aussi originalité (en opposition à la standardisation des produits industriels) et usage des nouvelles technologies (qui ne sont pas incompatibles avec la tradition) sont notamment les critères de la craftérisation. En boulangerie, cela peut se traduire par le retour aux techniques traditionnelles, aux blés anciens et aux levains ou encore par la valorisation du fait-maison et de l’origine des ingrédients.