Les Nouvelles de la Boulangerie

La Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France fait un don exceptionnel de 200 000 euros destiné aux victimes des attentats du 13 novembre

La Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, présidée par Madame Bernadette Chirac, a décidé de faire un don de 200 000 € pour venir en aide aux victimes des attentats du 13 novembre par le biais de son Fonds d’Aide d’Urgence.

Ce Fonds d’Aide d’Urgence, crée en 1992, pour répondre de manière immédiate à des situations de détresse liées à l’hospitalisation d’un enfant, sera exceptionnellement élargi à l’ensemble des victimes, par le biais du réseau des assistantes sociales de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris.

Il s’agira notamment de répondre aux besoins des victimes liés à la prise en charge de frais de transport, d’hébergement des proches ou encore d’obsèques.

Une partie de ce don bénéficiera également aux services des urgences des Hôpitaux de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris qui ont eu à faire face à une situation dramatique sans précédent.

Madame Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, souhaite par ce geste témoigner sa « solidarité aux victimes et à leurs familles et rendre un hommage appuyé au personnel hospitalier de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris qui a fait preuve d’un courage, d’un dévouement et d’un professionnalisme exemplaires ».

Qu’est-ce que le fonds d’aide d’urgence ?

Créé en 1992, ce fonds d’aide d’urgence permet aux familles en difficultés financières, de bénéficier d’une aide ponctuelle destinée uniquement à répondre à une situation de détresse en liaison avec l’hospitalisation d’un enfant. Une hospitalisation entraine fréquemment des frais supplémentaires de transport ou d’hébergement provoquant un déséquilibre du budget de la famille, notamment lorsqu’elle est déjà en situation de précarité : la maladie s’ajoutant à la misère.

Cette somme peut notamment servir :

• à financer l’hébergement d’un père ou d’une mère en Maison des Parents,

• à couvrir les frais de repas sur place,

• à prendre en charge les frais de transports,

• à couvrir en partie les frais d’obsèques lors d’un décès brutal.

Cette aide, à la demande de l’assistante sociale de l’hôpital, est attribuée dans les 48 heures par chèque ou par tickets service.  Depuis 1992, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a répondu dans le cadre de ce fond d’aide d’urgence à 13 126 demandes pour un montant de 2 362 505 €. Pour l’année 2015, de janvier à fin octobre 2015, 1401 demandes ont été honorées pour un montant total de 128 159 €.