Les Nouvelles de la Boulangerie

La méthode « Des Cartes »

Si, parmi les qualités de sa clientèle, il en est une que le commerçant apprécie, c’est bien la fidélité. Ah, que la vie serait belle, si tout le monde était fidèle !

C’est sans doute pour se rapprocher de cet idéal que les grandes enseignes émettent depuis de nombreuses années des cartes de fidélité qui se doublent de cartes de crédit. Ainsi, on « ligote » le client ! Il y aurait 100 millions de cartes de fidélité en circulation dans notre pays, de la plus simple (le carton taille carte de visite, tamponnée par le commerçant) jusqu’à la plus avancée (carte PET** avec technologie de lecture embarquée).
Qui dit fidélité, dit attachement au commerce concerné et fréquence de visite, bien entendu. Or, en tant que petit commerçant, vous n’avez pas les moyens de ces grandes sociétés et surtout pas celui de faire crédit, c’est évident. Vous pouvez, néanmoins, utiliser des méthodes similaires pour amener le client à prendre de bonnes habitudes, entendez par là : venir chez vous plutôt que chez le collègue (et/ou concurrent, c’est selon). Vous faites de la qualité et l’accueil en boutique est chaleureux, alors c’est possible. N’oubliez pas que fidéliser un client revient moins cher que d’en acquérir de nouveaux… Même si l’un n’empêche pas l’autre. Une idée m’est venue. Elle est peut-être déjà appliquée dans certaines boulangeries, je l’ignore. Afin de me faire comprendre, je vais illustrer mon honnête proposition par un exemple : vous constatez une faible fréquentation de votre établissement le vendredi après-midi. Pour faire venir une clientèle plus nombreuse, vous proposez alors toutes les semaines, mais uniquement le vendredi après-midi, « le panier du boulanger ». Il se compose de 2 baguettes de tradition, 4 croissants et de 100 g de chouquettes, le tout pour un prix inférieur à l’addition des prix affichés pour chacun de ces articles. La formule de votre choix pourrait changer de temps en temps, comme le fait celle du « sandwich, boisson, dessert » que vous vendez entre midi et deux. Cette proposition pourrait se combiner avec la remise d’une carte nominative (en carton) portant 12 cases à tamponner et indiquant que le 12e panier est offert. La mise en place suppose d’en faire la publicité par affichage dans la boutique et en devanture ou sur un stop-trottoir afin d’informer le maximum de personnes de cette opération hebdomadaire. A vos calculettes, alors, pour élaborer une « formule » qui reste rentable pour vous et intéressante pour le client. A ce niveau, je ne me fais aucun souci. Vous savez faire.