Les Nouvelles de la Boulangerie

La photo dans le journal

L’événement a été relaté par la presse locale

La photo du partage de la galette avec Monsieur le Maire et tous les membres du conseil municipal, est en deuxième page. Une photo en couleurs sur laquelle on reconnaît, à droite, le premier magistrat de la commune en costume cravate et, à gauche, le boulanger en tenue « décalée » : une veste sur un t-shirt, un jean et des baskets. Mais enfin, Aurélie, on s’habille comme on veut, non ?
Chacun, en effet, est libre de ses choix vestimentaires. Mais lorsque le professionnel est en représentation, il doit donner la meilleure image possible de l’Artisanat. L’habit n’a jamais fait le moine, mais il reste pourtant un critère de jugement et d’amalgames faciles, même si on peut le regretter parfois. Qu’aurait pensé ce même boulanger d’un maire qui l’aurait reçu en jogging et tongs ? Il aurait sans doute trouvé cela inadmissible.
Que ce soit lors d’une remise de décoration, à la Fête du Pain, sur le marché où il fait ses courses, ou sur le pas de sa porte quand il prend le frais, le boulanger est avant tout un commerçant connu et reconnu ; il doit faire passer un message de sérieux et de qualité en portant une tenue irréprochable : une tenue professionnelle, propre et repassée, ou un vêtement élégant et sobre pour les occasions plus solennelles. Ceci étant valable, évidemment, pour la boulangère. Question de fierté ? Oui, bien sûr, mais aussi de respect vis-à-vis des autres.