Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Laurence Grondin

La boulangerie réunionnaise marque à nouveau des points

 

L’essentiel

Major de sa promotion au BTM Pâtisserie avec la mention très bien, Laurence Grondin, toujours en quête de nouveaux défis, se projette en permanence vers un futur professionnel où la boulangerie et la pâtisserie sont omniprésentes. La jeune réunionnaise au tempérament bien trempé rêve d’ouvrir un jour prochain une enseigne sous son nom, en Australie.

Laurence Grondin et son père, Bruno, vice président de la Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers Pâtissiers.

 

« Si je n’avais pas décidé de m’orienter vers la boulangerie après avoir obtenu mon Bac S, j’aurais sans doute intégré une école de commerce. Mais aujourd’hui, je ne regrette pas du tout mon choix et je sais que je ne me suis pas trompée », lance Laurence Grondin. Initiée par ses parents Bruno et Daisy aux techniques de base de la boulangerie-pâtisserie dès son plus jeune âge, la Réunionnaise de 23 ans originaire de la commune du Tampon, n’a jamais caché son ambition de pratiquer son métier au plus haut niveau, quitte à venir se former en métropole.

 

Un parcours prometteur

Elle débute son parcours professionnel en passant un CAP Boulangerie et un CAP Pâtisserie en candidate libre, à l’URMA de Sainte Clotilde de La Réunion. Très vite, Laurent Serre qui l’a repérée, l’incite à se présenter au Concours des Meilleurs Jeunes Boulangers 2015 où elle obtient une belle 4ème place. Après une mention complémentaire « en dessert à l’assiette » au sein de la maison Nivon de Valence, elle monte à Paris pour parfaire sa formation avec un Brevet Technique des Métiers en pâtisserie au CFA de Versailles. « J’ai passé 2 ans à Colombes (Hauts-de-Seine) en alternance avec la boulangerie ‘Au Bon Temps Roulé’ et je viens d’obtenir mon BTM avec la mention très bien, en me classant première de ma promotion à ma grande surprise ! », raconte Laurence Grondin, assez satisfaite d’avoir démonté au passage quelques idées reçues sur son île d’origine. Cet été, Laurence se consacre une fois de plus à la formation avec un stage de 4 mois à l’École Internationale de Pâtisserie de Perpignan d’Olivier Bajard (MOF et Champion du Monde de Pâtisserie 1995). Son parcours est d’ailleurs jalonné de belles rencontres comme avec Jean-Michel Perruchon (MOF), le directeur de l’école Bellouet, ou Joël Defives (MOF). En janvier 2019, elle intégrera l’INBP de Rouen pour 6 mois intensifs, afin d’obtenir son Brevet de Maîtrise.

 

Du sang neuf

« L’été prochain, je rentrerai chez moi, pour enfin mettre en pratique tout ce que j’ai appris. Ce qui me motive, c’est de faire évoluer mon métier et de faire découvrir de nouveaux produits aux réunionnais qui restent souvent un peu trop ancrés dans la tradition. Mon île a besoin de sang neuf pour exprimer un vrai potentiel de développement, tant en boulangerie qu’en pâtisserie. Mon ambition, c’est de reprendre les boulangeries familiales, de refaire les magasins et d’étoffer une offre faite de simplicité, avec une touche d’élégance et des produits locaux », détaille Laurence Grondin. La famille Grondin et la boulangerie, c’est un vrai mariage d’amour ; installés depuis 26 ans, Bruno (*) et Daisy Grondin sont aujourd’hui à la tête de 3 commerces sur la Plaine des Cafres et 4 des 5 sœurs de Laurence travaillent au sein de l’entreprise.

 

Frédéric Vielcanet

 

(*) Bruno Grondin est vice-président de la Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers Pâtissiers