Les Nouvelles de la Boulangerie

Le CFA d’Eschau est à l’honneur en boulangerie au concours du Meilleur Apprenti Boulanger d’Alsace

Comme chaque année, les cinq CFA d’Alsace ont sélectionné chacun deux de leurs apprentis les plus talentueux, pour participer à la compétition du meilleur apprenti boulanger d’Alsace.

Les candidats se sont affrontés pendant deux jours au centre de formation des apprentis de Colmar, en charge de l’organisation pour cette édition. Les participants disposaient de huit heures pour réaliser, outre les croissants, brioches, pains de tradition française, pains de campagne et autres produits traditionnels de boulangerie. Ils devaient aussi présenter une pièce libre, sur le thème de la femme du boulanger de Marcel Pagnol. Jeudi, en fin d’après-midi, le jury présidé par Jean-Claude Iltis, meilleur ouvrier de France, s’est réuni pour proclamer le résultat du concours, dont le lauréat participera à la finale nationale, qui rassemblera 22 régions du 20 au 23 novembre à Beausset, dans le Var. « Vous représentez l’avenir de notre métier. Participer à ce concours est une étape pour vous améliorer et aller vers plus d’exigence dans la pratique de votre profession », a déclaré Michel Grenacker, président de la fédération patronale de la boulangerie-pâtisserie du Haut-Rhin, avant de céder la parole à Jean-Claude Iltis pour l’annonce des résultats. Félicitations à Viviane Magra, gagnante du concours, devenue Meilleur Apprenti Boulanger d’Alsace. Louis Suhner a obtenu une belle 2ème place. Viviane est élève en BP boulanger 1ère année au CFA d’Eschau et travaille à la boulangerie Rohmer Gabriel à Duppigheim. Elle participera à la finale nationale au CFA de Beausset dans le Var du 20 au 23 novembre pour tenter d’obtenir le titre prestigieux de « Meilleur Jeune Boulanger de France ». Louis, également élève en BP boulanger 1ère année au CFA d’Eschau, travaille à la boulangerie Friand à Dambach la Ville. Thomas Martin, de Colmar, termine troisième de l’épreuve, derrière Louis Suhner d’Eschau. Tous ont eu droit aux félicitations et encouragements des professionnels présents, heureus de voir la relève incarnée par une jeune génération, passionnée et talentueuse qui n’est pas prête à faire passer aux gens le goût du bon pain.