Les Nouvelles de la Boulangerie

Le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France en Boulangerie »

Améliorer les compétences des jeunes, susciter la passion du métier et valoriser l’excellence de la profession.

La boulangerie pâtisserie est riche en concours qui distinguent les meilleurs professionnels, mettent en avant les produits et sensibilisent l’opinion publique sur les formations dispensées pour assurer une production de qualité. Les concours tels que « les Meilleurs Jeunes Boulangers de France », « le Trophée des Talents, du Conseil et de la Vente », « la Coupe du Monde de la Boulangerie » constituent une vitrine de l’expertise et du savoir-faire du secteur de la boulangerie-pâtisserie.

La Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France, représentée par son Président, Jean-François Girardin, s’est rapprochée de la Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française, en lui demandant de s’associer pour l’organisation du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France Boulangerie », à compter de la session 2021. Ce concours s’adresse aux jeunes, âgés de moins de 21 ans, en formation initiale (CAP, BEP et Bac Pro) provenant d’établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage. C’est tout naturellement que la Confédération, forte de ses 94 groupements professionnels départementaux et structurée autour de trois services : juridique, formation et communication, s’est sentie tout à fait légitime pour l’organisation du concours.

Créée en 2011 par la Société nationale des MOF, la finale du concours MAF Boulangerie était jusqu’alors organisée par l’Équipe de France MOF Boulanger. La CNBPF organisera à partir de la session 2021, en concertation avec La Société nationale des Meilleurs Ouvriers de Franceet ses Responsables départementaux MAF, les sélections départementales. Elle participera activement en transmettant la liste des jurys. Le concours est organisé à trois niveaux : à l’échelon départemental, les jurys professionnels attribuent des médailles : Or, Argent, Bronze, puis à l’échelon régional des médailles d’Or et d’argent.

La finale du concours MAF sera, j’en suis certain, un grand cru, un véritable passeport pour l’emploi pour ces jeunes.

Ces compétitions font émerger les talents de demain pour susciter la passion du métier et valoriser l’excellence de la profession. Outre le fait de décerner des récompenses qui sont des gages de qualité et vecteurs de notoriété, elles permettront aux lauréats de se surpasser, de renforcer la stimulation et la motivation des jeunes pour susciter de nouvelles vocations.

Les concours sont l’ADN de notre Confédération. Le 39e Concours des « Meilleurs Jeunes Boulangers de France » qui a eu lieu en novembre 2019, organisé par la Confédération, a permis, une nouvelle fois de mettre en valeur la boulangerie artisanale, de sensibiliser l’opinion publique sur la formation dispensée par la profession.

Le concours MAF a l’ambition de détecter les jeunes talents ayant de réelles compétences et de leur permettre une meilleure insertion dans le monde professionnel ! Il a un véritable impact sur l’employabilité des jeunes. L’étude réalisée par des chercheurs du groupe TEPP (Travail, Emploi et Politiques Publiques) démontre en effet qu’un candidat qui fait mention d’une Médaille d’Or au niveau régional du concours MAF a plus de chance d’obtenir un entretien d’embauche qu’un candidat titulaire d’un diplôme supplémentaire du niveau supérieur.

Le concours constitue donc un véritable tremplin de carrière pour ces jeunes. Il a vocation à valoriser leurs compétences, mais aussi à les encourager à poursuivre leur formation. C’est donc tout naturellement que la Confédération prend à bras le corps ce nouveau défi, d’acteur à part entière de ce Concours MAF !

Il faut, enfin, saluer le soutien précieux de l’Équipe de France de Boulangerie dans l’organisation de la finale du concours MAF Boulanger. Cette collaboration avec l’Équipe de France de Boulangerie va se poursuivre par le biais d’une convention de partenariat qui devrait être officialisée très prochainement.

Rappelons qu’en 2020, 24 000 apprentis ont été formés avec savoir-faire et passion par nos professionnels.

Bien confraternellement,

Dominique Anract
Président de la CNBPF