Les Nouvelles de la Boulangerie

Le mochi, une pâtisserie japonaise

Petite pâtisserie raffinée venue du Japon, le mochi séduit de plus en plus les Français, notamment en version glacée pour l’été.

Des salons de thé aux glaciers

Le mochi fait partie des wagashis, friandises miniatures que les Japonais dégustent traditionnellement lors de la cérémonie du thé. Il se décline en de multiples variantes, toutes caractérisées par leur ingrédient principal : la pâte de riz gluant. En France, le plus connu est le mochi daïfuku : une boule de pâte de riz fourrée de pâte de haricots rouges (anko) ou blancs (shiroan), éventuellement aromatisée de parfums délicats et orientaux (thé matcha, litchi, fleur de cerisier, rose…). Un produit à la texture souple, fondante et à la garniture onctueuse, bien dans l’air du temps puisqu’il est sans gluten, essentiellement végétal et peu calorique ! Preuve de l’engouement des Français, le mochi est aujourd’hui tendance dans les pâtisseries et salons de thé d’inspiration japonaise. Des boutiques mono-produits lui sont aussi consacrées à Paris. Mais c’est surtout dans sa version glacée, garni d’un sorbet, qu’il est présent un peu partout depuis quelques étés.

Centre de Ressources documentaires de l’INBP