Les Nouvelles de la Boulangerie

Le retour du cuisiné maison

En matière d’alimentation, le confinement a renforcé la tendance «home made» ou «fait-maison» déjà observée depuis quelques années.

Plaisir de cuisiner et réassurance

Selon une enquête Ifop de mai 2020, 40% des Français déclaraient cuisiner davantage de repas maison. 36% indiquaient préparer plus de « gâteaux, desserts ou goûters gourmands ». Ce boom du « fait-maison » ne s’explique pas seulement par la fermeture des restaurants et la nécessité de limiter les sorties. Il témoigne d’un vrai plaisir de cuisiner (notamment en famille) ainsi que d’une volonté de mieux manger en se réappropriant son alimentation et d’un besoin de se rassurer sur la provenance des produits. Ainsi, 19% des sondés souhaitaient continuer à prendre des repas faits maison après le confinement. Comment s’adapter en tant que boulanger-pâtissier ? Des artisans (tels Jérémy et Chloé Pasquier à Aubigny-les-Clouzeaux, voir le n°1002) ont pris le parti de vendre des kits pour terminer chez soi des tartes, des gâteaux ou des pizzas. On peut aussi miser sur la vente de buns pour la fabrication de burgers ou de tranches de pain de mie pour croque-monsieur, deux produits plébiscités durant le confinement. Distribuer des fiches recettes à base de pains, brioches et biscuits (pain perdu, charlotte…) est également une idée à exploiter.

Centre de Ressources documentaires de l’INBP